Accueil
 
 
 
 

Ordonnances Macron : le Medef et les forces les plus régressives veulent la mort du contrat de travail (Olivier Dartigolles)

Dans son édition du 5 juin, Le Parisien révèle le contenu des ordonnances Macron contre le droit du travail, l'emploi et la protection des salariés et des chômeurs. Si un tel texte était mis en œuvre, le Medef et les forces les plus régressives obtiendraient la mort du contrat de travail, renvoyé aux accords d'entreprises, accompagné des vieilles revendications du patronat sur la durée du travail, la santé et la sécurité des salariés.
 
Sous le vernis "d'une évolution radiale pour créer une meilleure fluidité du marché du travail ", c'est en fait une contre-révolution réactionnaire inédite. La pseudo "modernité" de Macron, dont le projet est minoritaire dans le pays, est une marche arrière toute, nous renvoyant au temps des tâcherons et des maîtres des forges.
 
Partout dans le pays, les candidates et candidats présentés et soutenus par le PCF diront, mercredi 7 juin, lors d'une journée d'action l'exceptionnelle gravité de ces ordonnances, l'importance de ne pas donner une majorité "Medef" au nouveau président et le contenu alternatif, progressif et moderne d'un code du travail du 21 eme siècle.
 
Le PCF soutiendra et participera à toutes les actions et mobilisations unitaires permettant le front le plus large possible pour mettre en échec ces ordonnances.
 
 
 
Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.