Accueil

Synthèse de l'assemblée générale de la section de EYMET, SIGOULES, ISSIGEAC - Dordogne

 
 
 
 

Synthèse de l'assemblée générale de la section de EYMET, SIGOULES, ISSIGEAC - Dordogne

le 30 May 2011

La situation internationale en particulier la Libye, Egypte, Tunisie et  autres pays Arabo-musulmans. La France va t’en guerre. La pression  militaire. Les enjeux politiques, stratégiques, pétroliers. La  détermination des mouvements pour les droits civils, politiques, sociaux  économiques, les aspirations citoyennes, les causes, les responsabilités  post colonisation, FMI, UE, France. Cela nous concerne. La Laïcité double  face de Sarkozy – Guéant. Les croyants, refus d’être instrumentalisés.  Les cantonales : La section pas directement concernée. Informations.   le Front de Gauche, deuxième force à gauche.  Dordogne 16,89 % Rassemblement Front de Gauche, mobilisation de notre électorat, les  communistes sont apparus comme les moteurs de la dynamique Front de Gauche,  les candidates et candidats Front de Gauche sont à féliciter. Le Parti  Socialiste ne gagne pas une dynamique franche, il perdu un canton à  Bergerac. Les verts ne réussissent pas la percée attendue. Les résultats  du FN sont préoccupant, 3 candidats au 2ème tour. L’abstentionnisme. La  droite recule mais continue la casse. La responsabilité du débat à gauche  et l’objectif d’imposer des axes forts de la politique de gauche.   le projet populaire s’inscrit dans ce débat.  Proposer d’autres choix Avec les cantonales nous avons fait émerger notre idée de la gauche avec le  Front de Gauche. Le Parti Socialiste porte l’alternance, les verts la   la candidature unique de la gauche. Pour les  recomposition politique communistes réfléchir, proposer une candidature Front de Gauche autour du  projet partagé, les initiatives, les batailles. Rappel du calendrier,  conférences, votes… Réforme territoriale : Président des Communautés des Communes. Roger  LACOTTE présente le sujet – Maire de Singleyrac, Ultra libérale, anti  démocratique, recentralisation, éloignement des citoyens, des décisions.  Problèmes des compétences communautaires, remet en cause des solidarités  historiques. Schéma des transports pour relier les 2 pôles régionaux –  Bordeaux – Biarritz – Bayonne. Regroupement des intercommunalités de 50  à 24 en Dordogne. Discussion : Tous les camarades ont pris la parole au  moins 1 fois. Courte discussion sur la situation internationale. Grande  sympathie des communistes envers ces mouvements. Pas d’illusion non plus.  Condamnation de l’attitude du gouvernement français. Regret que le Parti  n’ai pas mené d’action spécifique contre la guerre. Réforme  territoriale : Manque discussion. Très bonne séance d’information par les  2 Maires présents. C’est une réforme compliquée et difficile à  combattre : peu de force, accord de nombreux élus sauf nous. Les communistes  conviennent d’inviter les élus à informer et consulter les populations.  Provoquer des débats et réunions publiques car cela contribue au débat  général. Politique générale : Discussion courte – accord sur les  analyses et nos positions. Les camarades ont témoigné des difficultés du  quotidien : la vie chère et la relative satisfaction des cantonales. Sur le  FN : des craintes, de l’exposition médiatique hors du commun. Ils  considèrent que la classe ouvrière contribue aux voix FN mais très  relativement et que c’est plutôt les forces de droite qui basculent vers  le FN et acceptent l’alternative. Nos responsabilités : Les communistes  sont d’accord avec le choix du Front de Gauche et sur l’idée du projet  partagé en préparation. A regret la candidature communiste unique ne  permettra pas un redressement du Parti. Tous les communistes se sont  prononcés pour l’accord avec la candidature Mélenchon et fixent des  exigences avant la désignation, en particulier le programme, les lieux et le  nombre de candidats députés communistes, les conditions de notre présence  communiste dans les médias. Lier les législatives à la présidentielle.

    A propos de cette contribution

    le 30 May 2011

       

      Extrait

      La situation internationale en particulier la Libye, Egypte, Tunisie et  autres pays Arabo-musulmans. La France va t’en guerre. La pression  militaire. Les enjeux politiques, stratégiques, pétroliers. La  détermination des mouvements pour les droits civils, politiques, sociaux  économiques, les aspirations citoyennes, les causes, les responsabilités  post colonisation, FMI, UE, France. Cela nous concerne. La Laïcité double  face de Sarkozy – Guéant. Les croyants, refus d’être instrumentalisés.  Les cantonales : La section pas directement concernée. Informations.   le Front de Gauche, deuxième force à gauche.  Dordogne 16,89 % Rassemblement Front de Gauche, mobilisation de notre électorat, les  communistes sont apparus comme les moteurs de la dynamique Front de Gauche,  les candidates et candidats Front de Gauche sont à féliciter. Le Parti  Socialiste ne gagne pas une dynamique franche, il perdu un canton à  Bergerac. Les verts ne réussissent pas la percée attendue. Les résultats  du FN sont préoccupant, 3 candidats au 2ème tour. L’abstentionnisme. La  droite recule mais continue la casse. La responsabilité du débat à gauche  et l’objectif d’imposer des axes forts de la politique de gauche.   le projet populaire s’inscrit dans ce débat.  Proposer d’autres choix Avec les cantonales nous avons fait émerger notre idée de la gauche avec le  Front de Gauche. Le Parti Socialiste porte l’alternance, les verts la   la candidature unique de la gauche. Pour les  recomposition politique communistes réfléchir, proposer une candidature Front de Gauche autour du  projet partagé, les initiatives, les batailles. Rappel du calendrier,  conférences, votes… Réforme territoriale : Président des Communautés des Communes. Roger  LACOTTE présente le sujet – Maire de Singleyrac, Ultra libérale, anti  démocratique, recentralisation, éloignement des citoyens, des décisions.  Problèmes des compétences communautaires, remet en cause des solidarités  historiques. Schéma des transports pour relier les 2 pôles régionaux –  Bordeaux – Biarritz – Bayonne. Regroupement des intercommunalités de 50  à 24 en Dordogne. Discussion : Tous les camarades ont pris la parole au  moins 1 fois. Courte discussion sur la situation internationale. Grande  sympathie des communistes envers ces mouvements. Pas d’illusion non plus.  Condamnation de l’attitude du gouvernement français. Regret que le Parti  n’ai pas mené d’action spécifique contre la guerre. Réforme  territoriale : Manque discussion. Très bonne séance d’information par les  2 Maires présents. C’est une réforme compliquée et difficile à  combattre : peu de force, accord de nombreux élus sauf nous. Les communistes  conviennent d’inviter les élus à informer et consulter les populations.  Provoquer des débats et réunions publiques car cela contribue au débat  général. Politique générale : Discussion courte – accord sur les  analyses et nos positions. Les camarades ont témoigné des difficultés du  quotidien : la vie chère et la relative satisfaction des cantonales. Sur le  FN : des craintes, de l’exposition médiatique hors du commun. Ils  considèrent que la classe ouvrière contribue aux voix FN mais très  relativement et que c’est plutôt les forces de droite qui basculent vers  le FN et acceptent l’alternative. Nos responsabilités : Les communistes  sont d’accord avec le choix du Front de Gauche et sur l’idée du projet  partagé en préparation. A regret la candidature communiste unique ne  permettra pas un redressement du Parti. Tous les communistes se sont  prononcés pour l’accord avec la candidature Mélenchon et fixent des  exigences avant la désignation, en particulier le programme, les lieux et le  nombre de candidats députés communistes, les conditions de notre présence  communiste dans les médias. Lier les législatives à la présidentielle.

      Votre avis

      Il y a actuellement 0 réactions

      Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.