Accueil
 
 
 
 

L'été ça n'est pas fait pour casser le code du travail

La loi Travail XXL que le gouvernement veut faire passer par ordonnance prévoit de déconstruire méthodiquement ce qui protège les salariés et de faciliter les licenciements. Pour nous, c’est toujours NON !

Les parlementaires communistes s’y opposent de toute leur énergie et ont présenté plusieurs centaines d’amendements. Les « ordonnances » doivent être promulguées par décret le 21 septembre sans retour devant le parlement ni auprès des organisations syndicales. C’est un coup de force, un déni de démocratie !

Dans tout le pays, notre mobilisation durant l’été et dès la rentrée peut mettre en échec le gouvernement 

 

Les ordonnances Macron c’est quoi ?

La précarité à vie avec :

  • Des CDD et CDI au rabais (les règles pour mettre n à des CDD et des CDI pourront être discutées dans l’entreprise).

  • L’interim permanent avec des contrats de mission qui remplaceraient les CDI et l’assouplissement des règles de recours à l’intérim.

La facilitation des licenciements

  • Un salarié refusant un accord d’entreprise modi ant son contrat pourra être licencié « pour cause réelle et serieuse ».

  • Les indemnités pour licenciement illégal seront plafonnées quel que soit le préjudice subi par les salarié-e-s.

     

La santé et la sécurité des salarié-e-s moins protégées

 

  •  Les CHSCT, fusionnés avec d’autres instances pourraient perdre leur prérogatives. Or, c’est la seule instance à pouvoir aller en justice en cas d’atteinte à la santé et à la sécurité des salarié-e-s.

 

Gagner la bataille de l’emploi, c’est possible !

Le droit du travail n’est pas responsable du chômage. Avec les ordonnances Macron il favorisera la précarité. Nous nous y opposons pour gagner la bataille de l’emploi.

  • Le passage aux 32h00 hebdomadaires pourraient créer 4 millions d’emplois ainsi que des ressources nouvelles pour nancer la protec- tion sociale

  • Les communistes proposent de construire un code du travail du XXIe siècle. C’est le sens de la proposition de loi « pour une sécurité de l’emploi et de la formation » qu’ils ont déposé à l’Assemblée nationale.

http://www.assemblee-nationale.fr/14/propositions/pion4413.asp

 

Mobiliser, débattre, gagner !

Le 12 septembre à l’appel de plusieurs organisations syndicales, mobilisons-nous pour mettre en échec les ordonnances Macron. À la fête de l’Humanité les 15, 16 et 17 septembre, retrouvons-nous pour construire l’alternative.