Accueil
 
 
 
 

Un budget des sports inacceptable

Le projet de loi de finance 2018 annonce un budget du ministère des sports est en baisse de 7%. Ces projections budgétaires sont inacceptables pour un pays qui va accueillir  Jeux Olympiques et Paralympiques dans 7 ans.

 

Le 13 septembre dernier, le Président de la République, la Ministre en charge du Sport se réjouissaient de l’attribution des Jeux Olympiques et Paralympiques à Paris, ils saluaient une victoire pour tout le pays.

Le programme du candidat Macron appelait la promotion de la pratique du sport en permettant à toutes et à tous de pratiquer un sport. Il préconisait également l’amélioration du maillage des équipements sportifs et enfin, l’accompagnement des bénévoles et de leur formation.

La ministre des sports parlait même en juillet dernier des Jeux Olympiques et Paralympiques comme « d’un catalyseur pour aller chercher 3 millions de pratiquants supplémentaires, développer la pratique féminine et des personnes en situation de handicap ».

Ce budget en baisse tourne le dos à des millions de pratiquants, c’est une provocation !

À l’obtention des Jeux Olympiques et Paralympiques, la Ministre déclarait : « mission accomplie ! »

Non madame la Ministre, votre mission est de garantir le développement du sport en France et je doute qu’avec un budget en baisse vous puissiez relever ce défi.

Il faut au contraire accorder des moyens nécessaires au développement des activités physiques et sportives pour toutes et tous. Il est indispensable d’enclencher une dynamique et de mettre en place un grand plan national de rattrapage des équipements sportifs pour l’enseignement de l’éducation physique et sportive à l’école et l’accès aux activités physiques et sportives pour toutes et tous.

C’est le sens de l’appel « Écrivons ensemble une nouvelle page de l’olympisme »  que nous avons lancé avec plusieurs parlementaires et élu-es pour une loi olympique. Elle exprimerait la volonté d’accorder les moyens nécessaires au développement du sport avec un budget à 1% du budget de l’État.

 

Nicolas Bonnet Oulaldj, membre du Conseil national du PCF en charge du sport

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.