Accueil

Réussir la Fête de l’Humanité !

 
 
 
 

 

Il y a 
nécessité de mener, avec encore plus de force, les actions pour défendre le pluralisme de la presse et des initiatives mobilisatrices pour défendre et développer l’Humanité. Ainsi, la préparation de la Fête de l’Humanité s’engage, avec la mise à dis­position du bon de soutien donnant droit à l’entrée de la Fête au maximum de mili­tantes et militants, lectrices, lecteurs, de jeunes et amis qui souhaitent réussir une grande Fête de l’Humanité. Ce sera le grand événement populaire de la fin de l’été, dans un moment très parti­culier. Nous serons quelques mois avant les élections présidentielle et législatives, alors que résonnent les luttes émancipatri­ces des peuples arabes et que se préparent les mobilisations unitaires des jeunesses et des travailleurs européens contre les pur­ges sociales imposées dans le pacte dit de « l’euro plus ». Dès lors, la réussite d’une grande Fête, rassembleuse, dynamique, combative, devient un important enjeu pour tout le mouvement social et progres­siste. L’Humanité, comme tous les autres jour­naux, doit faire face à des augmentations de coûts de production et de distribution, à d’inquiétantes menaces sur les aides publiques à la presse, alors que – comble de la situation – celle distribuée gratuite­ment, bâtie sur un modèle totalement capi­taliste, étouffe les journaux payants et ceux qui les vendent. On déplore aussi une diminution des 
recettes publicitaires. À ceci s’ajoute un ostracisme incompréhen­sible dans les médias, radios et télévisions, qui invitent désormais à satiété des représentants d’autres journaux, mais pas l’Humanité. A-t-on décidé de l’effacer de la sphère publique ? A-t-on décidé de faire taire sa voix ? La question est posée ! Tout ceci conduit à organiser de toute urgence une campagne pour défendre l’Humanité et à relancer, avec plus de force, la souscription populaire pour que l’Humanité et l’Humanité Dimanche puis­sent faire face à leurs responsabilités. Pour celles et ceux qui sont assujettis à l’impôt sur le revenu, ces dons bénéficient mainte­nant d’une déduction fiscale. On sait les efforts produits en permanence par les lectrices et lecteurs de l’Humanité, ainsi que par les personnels du journal pour le faire vivre, jour après jour. L’achat des journaux, les souscriptions et dons repré­sentent l’essentiel de nos recettes. Le jour­nal sollicitera de nombreuses personnali­tés, d’horizons très divers, attachées au pluralisme, pour les appeler à la mobilisa­tion et au soutien. Aujourd’hui, il appelle à une nouvelle mobilisation pour que vive l’Humanité.     Gérard Streiff.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.