Accueil

Le Parti communiste français bascule l'ensemble de ses postes en logiciels libres et ouvre son nouveau site web sous SPIP

le 13 décembre 2006

Le Parti communiste français, utilisateur et acteur des communautés du logiciel libre depuis 1995, confirme son rôle de défenseur pionnier des logiciels et des contenus libres ainsi que des formats ouverts et de l'interopérabilité.

Les ordinateurs du siège du Conseil National du PCF, Place du Colonel Fabien, font désormais appel à OpenOffice, Firefox et Thunderbird dans leur intégralité (180 postes). Nous sommes ainsi le premier parti politique français à avoir déployé l'intégralité de son schéma directeur avec une part prépondérante donné aux logiciels libres [1] .

Notre nouveau site a été réalisé avec le CMS SPIP, sous licence GPL. Il propose des contenus aux formats ouverts et interopérables, sous licences Créative Commons. Le site du Parti communiste français a été de plus conçu de façon à ce que l'information soit accessible à tous les utilisateurs, mais en particulier aux personnes ayant une déficience et qui ont recours à des technologies adaptées pour recevoir ou diffuser de l'information. Nous encourageons l'élaboration et le maintien de sites Internet accessibles, fait malheureusement rarissime dans l'univers des sites politiques français.

A noter que ce site est encore en cours de déploiement. Il donnera bientôt la possibilité d'intéragir sur tous les contenus. Il hébergera un nombre croissant de podcasts et de vidéos. Il donnera enfin les actualités des fédérations et des sections.

Le PCF utilise et défend les Logiciels Libres depuis 1995.

Nous rappelons que les députés et sénateurs communistes sont les seuls à avoir unanimement combattu le projet DADVSI et faits des propositions alternatives. Nous avons également mené au parlement européen la lutte contre la brevetabilité logicielle, et oeuvrons en France pour l'adoption des formats ouverts et interopérables. Nous organisons enfin depuis 5 ans le « Village du Logiciel Libre » à la fête de l'Humanité [2].

A propos des sites nationaux du PCF sous SPIP

Site national site de Marie-George Buffet Plate forme d'adhésion Site des forums

[1] A propos des logiciels libres

Les logiciels libres sont développés par des personnes qui s'associent pour faire un travail en commun. Cette association n'est pas motivée par l'idée de profit captif (garder son invention pour soi et faire payer ceux qui veulent y accéder) mais par celle de partage : faire profiter au plus grand nombre du résultat d'un travail en commun.

Les communautés en ligne et l'expression non marchandes des compétences citoyennes constituent une institution informelle mais fondamentale de la société de la connaissance. Elle peuvent préfigurer une autre organisation sociale, fondée sur le communisme informationnel et la gestion démocratique des moyens de productions.

Avec l'échange des fichiers sur les réseaux de pair à pair, avec le mode de développement des logiciels libres, avec l'apparition de contenus partagés et enrichis en permanence par des citoyens acteurs, le réseau révèle au plus profond du corps social l'envie de partage et le goût du don, anesthésiés par l'économisme obsessionnel de la sphère marchande.

Les communautés du libre sont singulièrement une démonstration originale de la pertinence et de la possibilité de formes de dépassements des rapports marchands tels que les structure la société capitaliste, une démonstration pratique que des modes de production basé sur la mutualisation, le partage et l'entraide donnent des résultats concrètement plus performant que ceux de la « concurrence libre et non faussée » et de la privatisation du capital.

Plus d'informations

[2] A propos du Village du Logiciel Libre de la Fête de l'Humanité

Initiative d'éducation populaire en 1996, avec le premier "cyber café populaire" de France, l'Espace Multimédia de la Fête de l'Humanité (plus de 1.200 m2) s'est peu à peu diversifié en un lieu de rencontres et de confrontations, où les grands exposants industriels côtoient les associations du Net non marchand. Les débats y traitent de l'Internet citoyen, du Logiciel Libre, de la presse en ligne, du haut débit, de la propriété des contenus, etc...

Depuis cinq ans les acteurs associatifs du Logiciel Libre sont présents par dizaine sur cet espace, regroupés en « Village du Libre », dans le respect le plus total de leur indépendance et de leur autonomie. Cette présence suscite de nombreuses rencontres avec le public de la fête (plus de 600 000 personnes l ?année dernière) sur les questions que posent les logiciels et les communautés du Libre et les valeurs qu'ils portent.

Etaient présent lors de la dernière édition :

AlternC APRIL ASTS EPN des Centres Sociaux de Paris EUCD.info FDN FFII France Framasoft Globenet Lautre Net Lea-Linux Parinux Skolelinux Wikimedia France...

Plus d'informations