Accueil > Actualité > Savoirs, culture & médias
 

A visiter

Collectif culture

L'éducation nationale en danger

ART, CULTURE : URGENCE !

La lettre du réseau école

Pour une appropriation populaire des médias

 
 
 

« C dans l'air » du 13 décembre sur le communisme : Pierre Laurent écrit à Yves Calvi

Mardi 13 décembre, France 5 diffusait un « C dans l'air » dont le thème était « le communisme 20 ans après ». Yves Calvi recevait à cette occasion, Stéphane Courtois et Alexandre Adler sur le plateau. Suite aux propos scandaleux tenus par certains sur le plateau, vous trouverez ci-dessous le courrier de Pierre Laurent, Secrétaire national du PCF, envoyé ce jour à Yves Calvi.

Depuis maintenant des mois, la discrimination à l’égard du Parti communiste français dans les émissions politiques dont vous avez la charge, et plus globalement dans celles du groupe France Télévisions, est une constante. Toutes nos demandes pour qu’il y soit mis un terme sont - plus ou moins poliment - mais systématiquement écartées.

 

Mais cette fois, trop c’est trop. Le mardi 13 décembre, l’émission « C’est dans l’air » avait pour invité Stéphane Courtois, dont la seule fonction historique reconnue est l’anticommunisme professionnel. C’est votre choix éditorial, je n’ai pas à le contester. Toutefois, au cours de cette émission, cet invité, qui ne m’a jamais rencontré de sa vie, s’est livré à une violente attaque personnelle en déclarant je cite « Pierre Laurent (…) un fils d'apparatchik qui a mis les pieds dans les chaussons de son papa et qui prend la direction du parti, quelque part ça fait presque pitié». 

Cette pitoyable déclaration est restée sans réponse. Insultante et diffamatoire, elle ne mériterait de ma part que le mépris. Elle s’inscrit dans le registre des poncifs anticommunistes dont Monsieur Stéphane Courtois s’est fait une spécialité, en lieu et place de celle d’historien dont il s’affuble à propos du Parti communiste français.

Je ne peux me taire car cette déclaration intervient alors que la discrimination à notre égard est un scandale qui n’a que trop duré. Élu secrétaire national du PCF en juin 2010, je n’ai été invité à aucune émission politique importante dont vous avez la responsabilité, et quasiment aucune sur l’ensemble des  antennes de France Télévisions. Ce boycott est en contradiction avec toutes les règles déontologiques en matière de pluralisme du débat d’idées, et avec toutes les règles du CSA qui invitent à respecter l’ «équité» des temps de parole des formations politiques, singulièrement celles qui  disposent d’une représentation politique parlementaire.

Cette situation devient plus insupportable encore depuis que nous sommes entrés, de fait, dans la campagne présidentielle. Le Front de gauche, dont le Parti communiste français est totalement partie prenante, et son candidat Jean-Luc Mélenchon dont je préside le conseil national de campagne, y jouent un rôle de premier plan. Pourtant, la discrimination perdure. Elle devient même chaque jour plus flagrante au fur et à mesure que des candidats, subitement touchés du jour au lendemain par la grâce sondagière, occupent aussitôt le hit-parade des apparitions médiatiques.

L’argument selon lequel  je ne suis moi-même pas candidat ne résiste pas une seconde à l’examen.

 

Un, notre campagne et notre candidat sont loin de bénéficier de l’égalité de traitement qu’ils méritent. Le respect des règles du CSA nécessite bel et bien  l’augmentation globale du temps de parole du Front de gauche, donc tout à la fois celle de Jean-Luc Mélenchon et celles d’autres représentants nationaux du Front de gauche.    

Deux, le rôle politique et parlementaire joué par le Parti communiste dans cette campagne ne peut échapper qu’à ceux qui cherchent à nier la réalité.

Trois, ceux qui avancent cet argument à mon égard devront m’expliquer pourquoi il ne s’applique ni au secrétaire général de l’UMP Jean-François Copé, ni à la première secrétaire du PS Martine Aubry, ni à la première responsable d’Europe Ecologie Les Verts, Cécile Duflot, sans parler des dizaines de responsables d’autres formations politiques qui sont des invités permanents de vos émissions, sans que jamais un seul responsable communiste ne puisse y trouver place.

Ainsi, pour ne prendre qu’un exemple récent sur lequel nous vous avons alerté avant l’émission, comment se fait-il qu’aucun parlementaire ou aucun maire de notre parti, très actif sur le droit de vote des étrangers depuis trois décennies, ne trouve place le lundi 12 décembre sur le plateau de « Mots croisés » quand Rama Yade, qui n’a plus aucun rôle politique, et l’improbable Arno Klarsfeld, sur ce sujet auquel il ne s’est jamais intéressé, y figurent en bonne place ?

Et pour n’en prendre qu’un seul autre un peu plus ancien, puisque l’histoire du PCF semble vous intéresser quand il s’agit d’inviter Stéphane Courtois, comment expliquer que le discours que j’ai prononcé devant plus de sept mille personnes le 23 octobre dernier dans la carrière de Châteaubriant aux côtés du secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, en hommage aux 27 résistants fusillés il y a soixante ans par les nazis, ait été totalement ignoré ? La mémoire de Guy Môquet et de ses camarades n’intéresse-t-elle que quand elle est instrumentalisée par un président de la République qui en trahit chaque jour les idéaux ?  

Aussi, je vous demande d'agir pour mettre un terme à cette mise à l’écart du PCF et de moi-même comme secrétaire national de ce parti dans vos émissions. Ainsi, sera défaite cette anomalie anti-démocratique qui, j’en suis sûr, suscite la réprobation de très nombreux journalistes de vos propres rédactions, que je sais attachés aux valeurs du pluralisme.

Si les propos insultants de Stéphane Courtois sur votre antenne ont été, vous l’aurez compris, la goutte d’eau qui fait déborder le vase, vous comprendrez que ma requête, au-delà de ce lamentable incident, est plus large. Elle n’a qu’un seul but : faire droit au respect du pluralisme sans lequel la démocratie n’est qu’une coquille vide.

Pierre Laurent, Secrétaire national du PCF,

Il y a actuellement 15 réactions

  • émission d'Yves Calvi

    Il y a longtemps que ces émissions d'Yves Calvi m'insupportent, avec des invités qui sont censés tout savoir et tout comprendre et lui-même Calvi encore mieux que tous réunis. Je regarde de moins en moins cette émission : je n'ai pas vu celle-là mais je trouve scandaleux que le communisme étant le sujet de l'émission, le secrétaire du  PCF ou son représentant ne soit pas invité!

    Par bres françoise, le 17 décembre 2011 à 18:13.

  • Voir et deceVoir

    Bonsoir a tous, je tiens tout a bord a souligner l'excellente lettre de notre secretaire national Monsieur Pierre Laurent.

    J'ai vu cette emission en me disant "bon ils vont faire la part des choses" et bien non... Prises de positions , dénigrations etc... c'etait vraiment decevant. Quand meme France 5 outil democratique et logiquement de service publique et culturel se permet egalement de faire son tri ideaulogique et appliquer la pensé unique en boite ...

    Par HCM, le 16 décembre 2011 à 17:23.

  • calvi

    merci et faisons une petition

    Par lilitte, le 16 décembre 2011 à 16:23.

  • Pierre Laurent écrit à Calvi

    Bravo, on attendait ça depuis longtemps.Notre non présence dans les médias et notamment à la télé est inaceptable et ce sujet fait débat dans nos assemblées depuis longtemps; communistes et sympathisants nous payons des impots ,la redevence audio visuelle, voire l'abonnement à canal satellite ou autre, nous sommes donc citoyens à part entière. et bien non nous sommes méprisés, calomniés et pire encore nous sommes ignorés comme si nous n'existions pas.ce n'est plus tolèrable

    Cette lettre est la bien venue mais il ne faut pas en rester là.

    Il faudrait lancer une pétition pour permettre à tous les démocrates d 'exprimer leur réprobation face à un tel comportement et exiger le respect du pluralisme

    ginette et joé

     

    Par triche ginette, le 16 décembre 2011 à 15:59.

  • La démocratie sur France télévision

    Bravo à Pierre Laurent, mais je pense qu'il y longtemps que cela aurai dû être fait, je vais même plus loin, une intervention chez FT serait nécessaire pour faire cesser ses pratiques. Pour ce qui me concerne je regarde souvent C dans l'air ou Mots croisés et bien entendu l'on ne voit que les "biens pensants". je me dis c'est fini je ne regarde plus ces "conneries" et chaque fois j'y reviens espérant voir des Camarades du PC ou du FdG apporter la condadiction, mais rien, j'ai envoyé plusieurs mails chez Calvi et même sur la 2 en vain, vive la démocratie !!!!! à vomir

    Par emi.bo, le 16 décembre 2011 à 13:38.

  • Y.Calvi

    J'ai toujours dit que M.Calvi tout auréolé de sa notoriété était comme son compère Aphatie sur RTL un sarkozyste honteux qui n'ose pas l'avouer: voir ma revue de presse semaine passée sur www.brunodiano.com Qu'on se le disent, ces gens-là seront nuisibles pendant les élections sous couvert de ... neutralité vertueuse.

    Par Diano Bruno, le 16 décembre 2011 à 10:35.

  • Calvi, c'est fini !

    Devant mon écran, j'étais ahuri de voir la complaisante passivité de Mr Calvi, qui laissait insulter grossièrement Pierre Laurent sans réagir et qui ne posait que des questions orientant les réponses.Je suis aussi le fils de mon père et il m'a aussi légué la volonté de lutter pour le bien du peuple et la justice; Pierre est bien le fils de Paul, et il lui fait honneur!

    Quand à la disgretion vers Poutine, c'est tellement lamentable et usé.

    Je pense qu'il y a , dans la violation des règles sur le temps d'antenne, le devoir de poursuivre en justice.

    Par Maurice SOLAL, le 16 décembre 2011 à 08:11.

  • Vent mauvais chez Calvi

    Au delà de l'insulte relevée par Pierre Laurent (Gageons que Calvi ne l'aurait jamais laissé passer s'il s'était agi de la famille Debré....), il faut convenir qu'il a été surtout question de ...Poutine, dont on peut se demander ce qu'il a à voir avec le "communisme". En clair, rapporté à son titre, cette émission faisait irrésistiblement penser à une tromperie sur le contenu du flacon proposé! 

    Par CN46400, le 16 décembre 2011 à 07:44.

  • Le Livre noir du Communisme

    Je vous conseille de vous rafraîchir la mémoire à propos de l’historien Stéphane Courtois.

    En 1997, Gilles Perrault, un vrai historien, lui, parfaitement objectif, avait rédigé une remarquable mise au point au sujet du « Livre noir » commis par Courtois.

    Le texte est à votre disposition sur le site du Monde Diplomatique, dont l’URL est : http://www.monde-diplomatique.fr/1997/12/PERRAULT/9660

    C’est revigorant de relire ce témoignage d’un contemporain ; cette lecture nous confirme notre indignation de voir que l’auteur d’ un « assemblage hétéroclite » qui « consacre l’irruption de la technique publicitaire dans la démarche historienne » soit encore cité

    quatorze ans plus tard comme « expert » sur un plateau de télévision.

    On attribue trop souvent le Livre noir du communisme à François Furet, qui n’en n’a écrit que l’introduction et qui mourut bien avant sa parution.

    Le responsable véritable « de tant d’acharnement obsessionnel » est bien  Stéphane Courtois, qu’un minimum de courtoisie m’empêche de qualifier.

     

    Par Carol DEBY, le 15 décembre 2011 à 20:49.

  • démocratie !!!

    AH !! enfin !! ça fait du bien à entendre... Ce sujet a été traité sur le blog de JL Mélenchon et effectivement beaucoup de gens ont été choqué.

    La plupart des médias discréditent le Front de Gauche et le Parti Communisme à un point que le FN passe pour le nouveau parti sympa à la mode tellement chaque TV et journaux sont à l'affu de la moindre apparition, moindre phrase de Lepen.

    Le fait de ne pas vous inviter leur permet d'essayer de faire croire à une division entre le PCF et les autres militants du FdG. Tellement facile puisque vous n'avez pas le droit de réponse. Nous l'avons vu fréquement lors de question posé à JL Mélenchon.

    Nous devons faire entendre toutes les voix du FdG, le discours de Bordeaux  montre à quel point nous sommes cohérents et que Pierre Laurent à des choses à dire autres que "des propos tièdes", "du bout des lèvres" comme j'ai pu le lire dans certains articles.

    présidons !

    Par laurence, le 15 décembre 2011 à 19:52.