Accueil > Le Parti
 
 
 
 

Décès d'André Carrel : « un grand résistant, un grand communiste, un grand journaliste »

J'ai la grande tristesse d'apprendre le décès, la nuit dernière, de notre camarade André Carrel à l'âge de 94 ans. Il laisse le souvenir d'un homme chaleureux, fin et vif, mû par une infinie curiosité pour les êtres et la vie. André Carrel (né André Hoschiller), ancien rédacteur en chef de L'Humanité Dimanche de 1958 à 1981, puis président-directeur-général de la société éditrice de l'Humanité de 1985 à 1998, était une figure imposante du journalisme engagé, de la Résistance et du Parti communisme français. D'abord militant des Jeunesses communistes, André fit en 1936, dès 19 ans, ses premières armes en journalisme au quotidien Le Peuple, journal de la CGT pour lequel il rendit compte des conquêtes du Front populaire. Résistant de la première heure, André devint membre du Comité parisien de Libération à partir de 1943 et s'illustra dans les combats du peuple de Paris lors de l'insurrection d'août 1944. Élu conseiller de Paris en 1945, André rejoint la rédaction de L'Humanité en 1946 pour y consacrer toute son énergie, son talent littéraire et son intelligence. Fait officier de la Légion d'honneur, en 1985, pour sa participation à la Résistance, André présidait l'Association des Amis du musée de la Résistance nationale et le Comité parisien de Libération dont l'activité a été relancée ces dernières années. Dans Mes humanités : itinéraire d'un homme engagé (2009), André livra le témoignage d'une existence à la simple et remarquable et dont l'idéal d'émancipation humaine se nourrissait de la fraternité qu'il savait créer autour de lui. Nous perdons avec lui un grand résistant, un grand dirigeant communiste, un grand journaliste. Tous les communistes auront à cœur de lui rendre l'hommage qui lui est dû. Pierre Laurent

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.