Accueil > Actualité > Economie & social
 

Revue marxiste d'économie du PCF

Front uni contre la vie chère

Front uni contre la vie chère

A découvrir

 
 
 

Sommet « social » : le PCF appelle à la mobilisation les 17, 18 et 19 janvier

A cent jours à peine de la fin de son mandat, le président Sarkozy fait mine de redécouvrir les questions sociales et le drame du chômage que sa politique a généré. Faisant mine de n'avoir aucune responsabilité dans la destruction de centaines de milliers d'emplois, il a annoncé dans ses vœux du 31 décembre, un sommet « social » pour le 18 janvier.  

En réalité, Nicolas Sarkozy veut imposer une TVA prétendument sociale, pourtant rejetée par 64 % des Français, et projette de conditionner l'indemnisation des chômeurs à d'obscurs plans de formation. Lui qui a refusé d'entendre la voix des millions de salariés, du public comme du privé, en lutte contre sa réforme des retraites, a détourné les fonds publics pour grossir les poches des actionnaires. Ne le laissons pas faire ! Le PCF appelle à aller à la rencontre des salariés dans tout le pays pour démasquer ses responsabilités et porter les propositions du Front de gauche, et de son candidat Jean-Luc Mélenchon.

Les 17, 18 et 19 janvier : le Sommet social sera dans la rue, dans les entreprises et zones industrielles, sur nos lieux de travail, devant les Pôles Emploi, dans nos quartiers ! Le PCF appelle à une mobilisation nationale pour l'emploi, les salaires, la protection sociale

Ouvriers, employés ou cadres, salariés actifs ou en recherche d'emploi : faisons entendre le rejet massif de la politique de la droite, faisons entendre notre volonté d'une politique de gauche audacieuse pour les salaires, l'emploi et la protection sociale.

Le PCF invite ses organisations à tenir des rencontres publiques, à rencontrer les responsables syndicaux pour débattre de la mobilisation et des solutions nécessaires dans le domaine de l'emploi.

Le PCF et ses partenaires du Front de gauche ont des propositions :

  • interdire les licenciements boursiers et instaurer un moratoire sur la dérèglementation de services publics
  • mener une politique active de réindustrialisation du pays à partir des propositions des salariés et de eurs syndicat
  • reprendre le pouvoir sur les banques et les institutions financières
  • mettre fin immédiatement aux exonérations sociales patronales (30 milliards d'euros annuels) et taxer les revenus financiers des entreprises et les revenus du capital
  • moduler l'impôt sur les sociétés et les taux de cotisations
  • consacrer l'argent public aux emplois publics et abolir la RGPP pour reconstruire des services publics modernes, performants, efficaces et utiles à tous.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.