Accueil > Actualité > Economie & social

Le PCF réaffirme la nécessité d'une augmentation urgente du SMIC à 1500€ et de l'augmentation générale de tous les salaires.

le 26 juin 2007

Le Parti communiste français dénonce vigoureusement le refus du gouvernement d'augmenter le salaire minimum. Cette décision est une très mauvaise nouvelle pour le pouvoir d'achat de tous les salariés, de ceux qui vivent avec le SMIC comme de tous les autres.

En bloquant le SMIC, le gouvernement encourage en effet le patronat à bloquer toute revalorisation des salaires et des grilles de salaire dans les entreprises. En bloquant le SMIC, le gouvernement montre son indifférence devant la dureté des conditions de vie de millions de salariés en France, de celles et ceux contraints au temps partiel et donc à des salaires partiels, de celles et ceux dont les salaires ne permettent pas de satisfaire leurs besoins les plus élémentaires.

Augmenter les salaires est pourtant, aujourd'hui, une nécessité. C'est nécessaire pour tous les salariés. Mais c'est aussi nécessaire pour notre économie, aujourd'hui tirée vers le bas par toutes les politiques de baisse du coût du travail. Il serait pourtant de l'intérêt de la France, plutôt que de précariser, de licencier, ou de bloquer les salaires, de faire le choix de l'investissement, de la sécurisation des parcours de travail, de la formation et donc de l'accroissement des qualifications et des rémunérations des salariés. C'est la seule voie d'avenir pour notre économie.

Pour toutes ces raisons, le PCF réaffirme la nécessité d'une augmentation urgente du SMIC à 1500€ et de l'augmentation générale de tous les salaires.

Parti communiste français Paris, le 26 juin 2007.

     

    Revue marxiste d'économie du PCF