Accueil > Font de gauche
 

L'humain d'abord - L'intégrale à lire ou à télécharger

Le programme du Front de gauche et de son candidat commun Jean-Luc Mélenchon - L'humain d'abord

On leur fait un dessin

On va leur faire un dessin, la web-série

 
 
 

Étudiants étrangers : la circulaire Guéant doit être abrogée et non aménagée !

Voilà des mois que la circulaire relative aux étudiants étrangers poursuivant leurs études en France soulève l’indignation ; elle a été l’objet de prétendus « aménagements » mais qui, laissés à l’appréciation des préfets, conduisent à des traitements obscurs et totalement arbitraires.Ainsi Trafim Lasy, étudiant pourvu d'un master 2 en mathématiques dans le cadre d’études à l'Ecole normale supérieure, va soutenir son doctorat le 2 février sous l’égide d’un jury de réputation internationale ; on le somme néanmoins de quitter la France le 7 févier, au motif qu’il ne disposerait pas de ressources suffisantes. Pourtant après sa thèse, Trafim Lasy doit effectuer les démarches nécessaires à l’obtention d’un stage doctoral ! Le renvoyer dans son pays le prive de tout moyen de se présenter aux auditions nécessaires et annihile ses efforts de se porter au plus haut niveau mathématique, comme ceux de ses professeurs.Il est scandaleux de voir des étudiants étrangers brillants ayant choisi la France pour y poursuivre leur formation être victime de textes aveugles et de surcroît portant gravement atteinte à l’image de la France dans le monde. Le PCF demande aux autorités de tutelle, à la directrice de l’ENS, au président de l’Université Paris Diderot d’intervenir immédiatement pour permettre à Trafim Lasy de poursuivre normalement son séjour en France en levant les menaces d’expulsion dont il fait l’objet. Nous exigeons plus que jamais l’abrogation immédiate de l’intolérable circulaire Guéant.

Il y a actuellement 1 réactions

  • Un non-sens et un acte anti-républicain

    Voici plusieurs années que l'on déplore la fuite des cerveaux en France. Ce phénomène ne fait qu'accroitre la différence du nombre de brevets déposés entre les Etats-Unis et la France. Or déjà qu'on sait très bien que le secteur de la recherche n'a pas assez de moyens, on lui supprime un potentiel considérable de chercheurs et de gens qualifiés. Les mêmes qui viennent nous parler de compétitivité gachent l'avenir intellectuel de la France. Ce qui veut en plus dire que ceux qui, au nom de la crise, sacrifient le système social, paye pour la formation et pour toute la procédure d'expulsion de l'étudiant ce qui doit coûter surement plus que de donner à l'étudiant une formation de qualité et de par la suite utiliser son savoir-faire pour l'intérêt commun du pays. Mais bien sûr le gouvernement Sarkozy aura préféré taper sur les petits salaires, ceux qui sont sans emplois, les immigrés et autres que de remettre en cause les véritables problèmes que sont le pouvoir excessif du capital et le manque de démocratie dans notre société. À la place ce gouvernement aura divisé les Français et cette circulaire s'inscrit dans la liste de toutes les lois et autres textes anti-républicain bafouant les principes de respect du peuple et de tolérance.

    Par Maximilian Azarian, le 28 juillet 2012 à 03:22.