Accueil > Actualité > Ecologie
 

Tracts "Ecologie"

L'eau : un besoin, un droit, un combat

Déchets : Richesses et pollutions

 

Terre/Mer - Mars 2012

 
 

RETRAITES AGRICOLES DE LA MOBILISATIONS 2010 JUSQU’AUX URNES EN AVRIL ET JUIN 2012

La réforme des retraites en 2010 du gouvernement Sarkozy a profondément déçu les retraités agricoles à qui le président-candidat avait pourtant promis monts et merveilles. Ce dernier et sa majorité parlementaire sont restés sourds aux principales revendications des retraités agricoles malgré leurs puissantes et diverses mobilisations (manifestations,
rédaction des cahiers de doléance, pétitions, etc.). En mai 2010, nous avions consacré un numéro de TerreMer aux problématiques des retraites agricoles. La situation de la plupart d’entre eux est et reste toujours scandaleuse. En témoignent, dans ce numéro,
un texte du député communiste André Chassaigne, l’interview de Guy Soulage.

À l’occasion de la campagne présidentielle et législative en cours, les retraités avec leurs syndicats, associations ont interpellé le Front de gauche sur les mesures qu’il prendrait pour régler leur indigne condition de vie. Comment y répondre? Contraire- ment aux discours et pratiques politiques anti-sociales de la droite, qui condamnent des retraités à vivre sous le seuil de pauvreté, le Front de Gauche porte l’ambition d’une politique sociale axée sur la satisfaction des besoins humains et la justice sociale. Il en a fait une des propositions majeures de son programme populaire, à savoir partager les richesses et abolir l’insécurité sociale. Oui, la justice sociale exige que ceux et celles qui, par un travail difficile, ont largement contribué à ce que l’agriculture assure la sécurité alimentaire de notre pays, reçoivent une retraite décente, dans le cadre de l’indispensable redistribution des revenus. Aujourd’hui, un meilleur pouvoir d’achat contribuerait par ailleurs très positivement à la croissance de l’activité économique dont notre pays a besoin. En ce sens, le Front de gauche s’engage à ce que le niveau des retraites des paysans, quel qu’ai été leur statut en cours de carrière (chef d’exploitation, conjoint, aide familial, cotisant solidaire) soit porté à hauteur de 1000 euros mensuel, soit environ 85% du
SMIC pour une carrière complète.

À la question de la pérennité du financement du régime agricole, une réponse globale s’impose. Il faut stopper la perte des emplois dans l’agriculture, en donnant la priorité au renouvellement des générations par l’installation de jeunes agriculteurs. Il est nécessaire de mettre sur pied une plus juste contribution solidaire des agriculteurs eux-mêmes, comme il est urgent d’élargir à la contribution, les revenus du capital, de l’agroalimentaire, des banques et de la grande distribution. Ces propositions spécifiques conjuguées à d’autres mesures sociales permettront d’améliorer considérablement la situation des agriculteurs et des retraités agricoles. Le programme du Front de Gauche prévoit lui le rétablissement du droit à la retraite à 60 ans à taux plein, à 75% du salaire de référence, avec la prise en compte de la pénibilité de professions particulières donnant droit à des départs anticipés. D’autres dispositions, telle la fin des fermetures et démantèlement des hôpitaux, le remboursement à 100% des dépenses de santé couvertes par la Sécurité sociale en y incluant les lunettes et soins dentaires, la reconnaissance d’un droit universel à la prise en charge de la perte d’autonomie dans le cadre de la Sécurité sociale, la reconstruction et le développement d’un service public de Santé basé sur la proximité et la qualité des soins incluant la totale implication des personnels, élus et citoyens, seront facteur d’équité et de dignité pour les principaux acteurs ruraux que sont les paysans et paysannes.

L’heure des solutions concrètes a sonné pour les légitimes aspirations des retraités agricoles. Leur révolte retentira jusqu’aux urnes en avril et juin 2012.

Xavier Compain

-

Au sommaire :

  • Retraites agricoles ; le droit de survivre ?
  • Interview de Guy Soulage vice-président de l'ANRAF président de l’ADRA
  • Actualité - Agenda

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.