Accueil > Actualité > Actualité politique
 

Le Front de gauche

Le Front de gauche
 
 
 

Pierre Laurent condamne le saccage du local du PCF-Front de gauche d'Issy-les-Moulineaux

Le local du PCF-Front de gauche d'Issy-les-Moulineaux vient d'être saccagé pour la 3ème fois. Je condamne fermement ces attaques ciblées contre le Front de gauche, le PCF et les bénévoles qui auraient pu s'y trouver et être blessés. En détruisant le local du Front de gauche, ce sont les militants, les idées et les valeurs qu'ils défendent qui sont directement visés. Comment ne pas trouver d'explication à ces attaques répétées contre le Front de gauche lorsque la droite et l'extrême droite font régner dans tous les territoires un climat délétère, d'agressivité, de méfiance et de stigmatisation.

Par ma voix, le Front de gauche affirme qu'il ne laissera pas les idées nauséabondes véhiculées par certains, prendre le dessus. Loin de céder à cette tentative d'intimidation, nous ne laisserons pas un pouce de terrain à l'extrême droite, à Issy-les-Moulineaux comme ailleurs. Nous continuerons de nous battre aux côtés des habitants, de tous les démocrates contre le sectarisme et la haine. Que ceux qui ont peur du Front de gauche viennent plutôt en débattre que de recourir à la violence. Les candidat-e-s du Front de gauche à Issy-les-Moulineaux, prêt-e-s au dialogue, se présenteront aux urnes les 10 et 17 juin à l'occasion des élections législatives. Et le programme qu'ils défendront s'appelle « L'humain d'abord ».

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF

Il y a actuellement 2 réactions

  • Logique

    Bon, on est dans la logique des choses, les hordes fascisantes sont le bras armé du capital. Comme l'exprime Martineau ci-dessous, la situation va se tendre et si la social-démocratie reste sur sa ligne actuelle, on risque d'aller à l'affrontement direct, sauf que là, il n'y a plus de grand arrière à l'est. Que ceux qui ont craché dessus, et qui ont cru ainsi donner des gages à la bourgeoisie y réfléchissent à deux fois.

    Par Ivan, le 23 May 2012 à 15:58.

  • "À la fin, ça se finira entre

    "À la fin, ça se finira entre eux et nous".

    Par Thomas Martineau, le 23 May 2012 à 14:31.