Accueil > Actualité > Actualité politique
 

Le Front de gauche

Le Front de gauche
 
 
 

Le grossier mensonge d'Alain Duhamel

Dans une chronique publiée aujourd'hui par Libération, Alain Duhamel, plaide pour une majorité socialiste absolue à l'Assemblée nationale en utilisant un argument scandaleux. Selon lui, "si l'appoint des députés communistes était obligatoire, cela déboucherait à terme sur un blocage et un bras de fer... peut-être même dans un ou deux ans, sur une dissolution téméraire". Autrement dit, un groupe Front de gauche à l'Assemblée nationale pour faire une majorité, ce serait le scénario catastrophe. Cet argument est fallacieux et mensonger.

D'abord, Alain Duhamel oublie qu'il n'y aurait pas eu d'élection de François Hollande sans les 4 millions de voix du Front de gauche et qu'aucun député de gauche ne sera élu le 17 juin sans les voix du Front de gauche. Ces voix doivent-elles, une fois passées les élections, être réduites au silence? Curieuse conception de la démocratie.

Ensuite, rappelons qu'au Sénat,sans la présence de sénateurs communistes, la gauche n'est pas majoritaire. Loin d'être un blocage, cela a déjà permis de voter des lois pour encadrer le travail du dimanche, interdire les coupures de gaz et d'électricité, accorder le droit de vote aux étrangers aux élections locales. Et si notre proposition de loi sur l'interdiction des licenciements boursiers n'a pas été votée, c'est parce que 4 sénateurs radicaux de gauche ont fait défaut. Le blocage d'une politique de gauche n'est donc surement pas le fait des communistes et du Front de gauche. C'est exactement le contraire.

Enfin, l'hypothèse d'une dissolution provoquée demain par les communistes ou le Front de gauche est une pure invention d'Alain Duhamel. Il cherche à faire oublier que le véritable défi que doit relever la gauche est celui que vient de rappeler Georges Séguy: "Si la gauche ne va pas dans le sens de ce que veut le peuple, il y a aura une réaction sociale terrible". Voilà la vérité qu'Alain Duhamel cherche à escamoter: si la présence de nombreux députés de gauche n'est pas assurée, c'est là que le cap du changement peut-être perdu.

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF

Il y a actuellement 3 réactions

  • Participation au gouvernement et à venir du Front de Gauche

    Pour quoi  depuis 6 mois ai-je adhéré au PCF et me suis-je  tellement investie dans ces 2 campagnes électorales ? Pour que le programme « l’humain d’abord », devienne clairement, un contrat passé entre le peuple et ses représentants élus  en vu de sa mise en application.

    Une participation au gouvernement est-elle nécessaire ou indispensable au point de mettre le Front de Gauche en danger?

     Aujourd’hui, compte tenu des résultats aux législatives la réponse est bien évidemment non, mais même avec 15% j’aurai répondu non.

    Ce programme est clairement révolutionnaire, il implique un réel bouleversement des valeurs de la société actuelle. C’est ce qui fait son unanimité au sein des différentes composantes du Front de Gauche et son appropriation par tous ceux qui se sont investis dans la campagne, encartés ou non. Alors, il doit être connu du plus grand nombre, il faut que le peuple se l’approprie  et vite parce qu’il sera la seule lumière d’espoir  contre l’austérité que la finance prépare, elle fourbie ces armes, les sommets à venir seront moins accueillants pour notre président , la pression va commencer à monter. Malgré le silence dans les médias nous devons être visibles. Il faut poursuivre les assemblées citoyennes pour ancrer dans les esprits  le programme « l’humain d’abord » sans cette appropriation nous n’avancerons pas. Si le projet de  loi est près pour passer à l’assemblée,  proposons  à la rentrée des assemblées sur le thème du vote des étrangers .  Il nous faudra les préparer, pas d’amateurisme sur ce thème, mais c’est ainsi que nous ferons évoluer les esprits, ce n’est que dans le débat que les idées avancent. Et en fonction des sujets d’actualité ou des lois en discussion nous pourrions tenir des assemblées et faire venir nos députées (és) ou ex députées (és) pour débattre. Leur action serait visible, ainsi que le lien qui serait ainsi tissé.

    La révolution par les urnes  sous entend un peuple dynamique dans son appropriation politique, nous en sommes loin ! cela fait 30 ans que nous l’attendons et  elle est repoussée au mieux, de 5 ans encore !

    A moins qu’ayant l’espoir d’une autre possibilité,  le peuple ne se mobilise et exige d’autres solutions. Le Front de Gauche doit se préparer à initier et guider ce mouvement pour lui permettre d’aboutir sans être confisqué, c’est un énorme défi !

    Le rassemblement du Front de Gauche est validé par le peuple, il a fait naître un immense espoir mais il peine a se concrétiser, chacun défend son identité, mais n’est-ce pas déjà un combat d’arrière garde ? Vous dites souvent que nous marchons  devant, alors marchons !  ne ratez pas encore la marche de l’histoire, Le peuple attend depuis si longtemps !  Il ne vous le pardonnera plus !

    Par Chris, le 15 juin 2012 à 17:24.

  • Si seulement...

    Si seulement DUHAMEL, le trou de balle de la bourgeoisie, pouvait avoir raison !

    Si seulemnt nos camarades du national pouvaient avoir le courage de s'opposer à un parti socialiste réactionnaire qui s'apprête à plonger un peu plus le prolétariat et l'ensemble des travailleurs dans la régression sociale !

    Dans l'Assemblée, tout ce qui se situe à droite du Front de Gauche est notre adversaire de classe !

    Courage, malgré les résultats décevants d'hier, le Parti finira par conquérir la première place à gauche, car il n'y a aucun avenir pour le social libéralisme en europe.

    Ne nous mouillons donc pas avec le PS, et restons droits dans nos bottes !

    Vive la Sociale !

    Par guirusse, le 11 juin 2012 à 14:21.

  • Les Duhamel !

    Alain Duhamel, récidiviste anti-communiste vicérale, bien connu.....

    Si nous faisons peur à ce grand  valet des libéraux, c'est très très bon signe.

    C'est le signe que nous sommes dans la bonne voie.....

    Alors dimanche il faut en remttre une couche et une bonne.

    Ensuite nous le mettrons à la retraite.

    M. Duhamel combien le montant de votre retraite (n'oubliez pas les chèques de remerciement du Médef et autre "siècles") ?

     

    Par joel67, le 08 juin 2012 à 14:49.