Accueil > Font de gauche
 

L'humain d'abord - L'intégrale à lire ou à télécharger

Le programme du Front de gauche et de son candidat commun Jean-Luc Mélenchon - L'humain d'abord

L'agenda

On leur fait un dessin

On va leur faire un dessin, la web-série

 
 
 

Pour un groupe Front de gauche

Il est impensable que le Front de gauche n’ait pas de groupe à l’Assemblée, par la faute d’un mode de scrutin majoritaire qui ne reflète pas la réalité des rapports de force électoraux.

Pierre Laurent a préconisé de « modifier le règlement », dans la mesure où la forma­tion ne devrait pas obtenir les 15 députés nécessaires. « Il serait tout à fait anormal, vu ce que nous représentons à l’élection présidentielle et à nouveau dans cette élec­tion, que la voix du Front de gauche ne puisse pas se faire entendre à l’Assemblée nationale à travers un groupe », a déclaré le président du conseil national du Front de gauche.

Critiquant le mode de scrutin, Pierre Lau­rent a souligné que de nombreuses cir­conscriptions ont été perdues avec un score supérieur à 30%, démontrant « l’en­racinement du Front de gauche » malgré les défaites. Selon lui, cela correspond à une « situation de poussée présidentielle dans laquelle le Front de gauche pro­gresse, mais où le PS progresse plus que nous ». « Même si nous sommes un peu en dessous des quinze nécessaires pour constituer un groupe aujourd’hui, il faudra modifier le règlement pour avoir un groupe à l’Assemblée nationale ». Vu que ce que nous pesons dans la majorité, nos idées vont être indispensables à la réussite de la gauche, il serait impensable que la voix du Front de gauche soit effacée de l’Assemblée nationale »

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.