Accueil
 
 
 
 

Pétition : Pour soritr de la crise, sortons de l'austérité

Monsieur le Président,
      
Les Françaises et les Français vous ont élu pour que leur vie change, pour s'attaquer au monde de la finance et  sortir  de la crise.
Pour la première fois, la gauche est majoritaire à l'Assemblée et au Sénat, c'est le moment de répondre -enfin- aux urgences sociales  en  se donnant  les moyens d'un véritable  changement.
Rien ne sera  possible avec l'austérité qu'impose le Pacte budgétaire  européen, dont vous souhaitez la ratification par le parlement, sans consulter notre peuple.

Nous proposons d'autres solutions:

  • Une augmentation significative du SMIC, des salaires et des pensions.
  • Un moratoire sur les plans de licenciements   et une loi interdisant les licenciements boursiers.
  • L'arrêt général de la RGPP, le développement  de l’emploi et des services publics pour répondre aux besoins.
  • La mise en place d'un pôle public bancaire  et financier.
  • La non ratification du  Pacte budgétaire européen par le parlement et la consultation des Français par référendum.
     

Il y a actuellement 1 réactions

  • Une augmentation du smic

    Une augmentation du smic serait certes une solution pour atteindre une vie descente pour des millions de "smicards" mais c'est une solution de court terme placé dans un contexte de libre-échange. Par consequent l'augmentation du smic doit etre combiné a un protectionnisme européen ou pourquoi pas "euro-nord-americain" (ou en tout cas avec les pays partageant un niveau de vie semblable) ? A cela viendra un federalisme européen plus sensible, combiné evidemment a ue harmonisation fiscale entre états pour eviter cette abominable guerre fiscale et sociale que se livrent bon nombres d'états.

    Face a cela, les pays a la concurence feroce devront, pour esperer conquerir nos marchés interieurs augmenter les salaires de leurs main-d'oeuvre (notamment en Chine), en reponse nos taxes douanières diminuraient . On assistera donc a un élévement general des niveau de vie qui sont encore trop bridés (sans jeux de mots douteux...) en Chine mais pas seulement.Le capiliste qui posséde des usines n'importe ou sera "condamné" a donner de sa poche. Nous avons encore aujourd'hui un avantage certain en europe c'est que nous sommes les consommateurs et le consommateurs est roi par consequent, nous pouvons faire du chantage mais cette réalité s'éloignera a mesure qu'un marché interieur se formera dans ces pays emergents/emergés (ou soit dit en passant les inegalité se creusent terriblement ...)

    Les états en vois de desindustrialisation se réindustrialiseraient grace a cette protection douanieres et les européens pourraient grace a l'augmentation du smic, on y revient, donner le "la" au salaires mondiaux puisque ce processus vise je le répéte l'élévation du niveau de vie de la population mondiale

    On peut enfin imaginer etendre ce protectionnisme a la dimension environementale. Les productions emetrices de carbones serait davantage taxées ...

    En ce qui concerne les pays en vois de developpement, il sera stupide de les traiter de la meme sorte etant donné leurs faible attrait. Dans ce cas de figure on allegerait les taxes pour ceux-ci jusqu'a ce que le capiliste se croyant malun ira s'y implanter alors nous augmenteront les taxes si il n'augmente pas les salaires ... La logique est particulierement simple et semble réalisable alors j'aimerai savoir pourquoi c'est pas possible ??

    Par STROEYMEYT Louis, le 12 August 2012 à 18:45.