Accueil
 
 
 
 

Vente militante de 10 tonnes de fruits et légumes à prix coutant à Paris mercredi 22 août

Le Parti communiste français et le syndicat paysan MODEF organisent ce mercredi 22 août une distribution de plus de 10 tonnes de fruits et légumes à prix coûtant sur la Place de la Bastille (sur l'esplanade devant le port de l'arsenal) à partir de 8h00 en présence de producteurs du Sud-Ouest, d'Olivier Dartigolles, porte-parole national du PCF, Xavier Compain, responsable de la commission agriculture du PCF et d'Igor Zamichiei, secrétaire de la Fédération de Paris du PCF.

Alors que la crise s'aggrave et que le pouvoir d'achat populaire ne cesse de reculer, cette initiative a pour but de protester contre les prix pratiqués dans la grande distribution et faire acte de solidarité entre producteurs et consommateurs. Avec l’arrivée d’une majorité de gauche à l’Assemblée nationale, il est maintenant possible de réorienter la politique agricole et alimentaire dans notre pays. Le PCF propose le blocage des prix des denrées alimentaires de base (lait, viandes, pain, fruits et légumes) sur le ticket de caisse ; l’encadrement des marges et les pratiques de la grande distribution, avec la mise en place d’un coefficient multiplicateur garantissant le juste prix pour le consommateur et un prix rémunérant correctement le travail des producteurs ; la réorientation de la Politique Agricole Commune vers le soutien à l’emploi agricole et aux exploitations à taille humaine, pour des productions de qualité, y compris sur le plan sanitaire et environnementale.

Il y a actuellement 6 réactions

  • de telles initiatives ont eu

    de telles initiatives ont eu lieu en province également. Si la pqr ne relaie pas ces actions, prenez vous en à elle. Quant au PCF qui se "fait de la pub", c'est bien la moindre des choses. Si ça vous gène aux entournures, c'est soit que vous n'avez rien compris, soit que vous êtes un ennemi de classe (mais je pencherais plutôt pour la première solution), et dans ce cas, vos états d’âme, on s'en tamponne! à bon entendeur!

    Par ELPADRE, le 05 September 2012 à 21:42.

  • Déjà celui ou celle qui parle

    Déjà celui ou celle qui parle de "province", on le/la roule dans le goudron et les plumes, vous êtes prévenue..;)

    ça me choque moins que la distribution se fasse à Paris qu'elle soit proposée à prix coutant... Ce n'est pas une solution correcte, le fruit du travail des agriculteurs est sensé être rémunéré au juste prix. Le blocage des prix alimentaires de base c'est démago et ça ne résoudrait rien...

    Par M, le 30 August 2012 à 22:22.

  • Votre commentaire est un exemple de préjuger !

    Vous vous fourvoyez en disant cela ! En "métropole", pour ne pas dire le reste de la France seulement utile pour les élections, on est autant bloqué que les parisiens à cause des supermarchés, des coopératives, qui verrouillent l'accès aux agriculteurs ! Tout ça à cause de plusieurs choix de Paris, autant dans l'Histoire, que maintenant. En effet depuis que la centralisation existe par décision à l'époque d'assemblées majoritairement parisienne, Paris cannibalise tout, les villes limitrophes sont absorbées par Paris, en dévastant sa propre campagne, obligeant Paris à s'accaparer les campagnes proches (Beauce etc...). Conséquences : urbanisation à l'extrême, destruction de la vie campagnarde en Ile de France, mise sous tutelle de la campagne limitrophe à l'IDF, explosion du chômage, vole et gaspillage des ressources des campagnes pour Paris alors qu'avant les campagnes s'en sortaient mieux. Exemple : dans l'Eure et Loir, avant il y avait pleins de villages qui vivaient grâce aux fermes paysannes en polycultures avec élevage locales, depuis peu il y a eu une explosion des investissements, des achats venant de Paris : rachat des fermes par des riches propriétaires de Paris qui ne sont pas fermiers, donnant du chômages, désertification des campagnes et des villes comme Chartres, Dreux. Et après on entends encore Paris se plaindre que Paris manque encore de choses des campagnes ! Mais faut arrêter ! Aujourd'hui Paris se comporte comme la Noblesse de l'Ancien Régime. Paris c'est la Noblesse et le reste c'est le Tiers États. Ceci est valable dans tout (communication et nouvelle technologie, accès à la médecine, etc...)

    Par Jean Altret, le 28 August 2012 à 13:34.

  • les parisiens

    Bonjour à vous, je suis parisienne et ne comprends pas votre acharnement à détester les parisiens en général ; en effet à Paris nous n avons pas de producteur à proximité à moins de prendre la voiture et de faire des kms alors que vous en province vous pouvez allez chez eux vous approvisionner en voisins donc il n y a pas de quoi être "rageux" ; la parisienne vous souhaite une agréable journée !

    Par malo13, le 27 August 2012 à 07:39.

  • RAS LE BOL

    Bonjour,

    PARIS PARIS , toujours PARIS. La crise se trouve dans toute la FRANCE, alors pourquoi toujours choisir PARIS pour effectuer ce type de ventes.

    Il y en a marre du parisien, nous autres les francais seriont content de pouvoir egalement profite de ce type de manifestation, en plus,en plus le PCF en fait de la PUB;

    BRAVO.

    Je ne savais pas que la FRANCE est coupé en deux, PARIS et toujours PARIS et le reste de la FRANCE. MARRE de ses parisiens

    Par pgx, le 22 August 2012 à 11:11.

  • Seule la mobilisation comptera

    Bravo pour cette initiative traditionnelle, mais je ne vois pas "la majorité de gauche" à l'AN, malheureusement.

    Les clivages gauche-droite ont-ils encore un sens après les roms, l'austérité européenne, l'inaction face aux plans de suppressions de postes ? Il faut se poser la question très très sérieusement.

    Fraternellement,

    Par Gautier WEINMANN, le 21 August 2012 à 10:19.