Accueil > Actualité > Economie & social

Affaire Tapie : Une décision révoltante et proprement scandaleuse

le 29 juillet 2008

Christine Lagarde a finalement décidée de ne pas exercer de recours sur la décision accordant près de 285 millions d'euros à Bernard Tapie, dont 45 millions d'euros pour préjudice moral.

Après un recours inédit à la justice arbitrale, en lieu et place d'une procédure classique, Christine Lagarde dépose la cerise sur le gros gateau offert à Bernard Tapie. La Ministre pousse même le cynisme jusqu'à faire rentrer Tapie dans le livre des records, en lui accordant le montant le plus important jamais constaté pour préjudice moral. Plus prolixe à estimer que « Bernard Tapie a fait gagner beaucoup d'argent au Crédit Lyonnais », qu'à commenter ce record, nul doute que l'ombre de Nicolas Sarkozy plane dans cette affaire nauséabonde.

Depuis, 2004, Nicolas Sarkozy a tenté plusieurs fois d'intervenir en faveur de Bernard Tapie. La fonction présidentielle semble avoir eu raison des dernières résistances.

Alors que le Président et son gouvernement ne cesse de répéter que les caisses sont vides, il est évident qu'elles ne le sont pas pour tout le monde. Tous les moyens semble être bons pour entretenir un copinage sulfureux avec les milieux affairistes. Une telle attitude est révoltante et proprement scandaleuse.

Cette affaire nous apporte encore la preuve que la France de Sarkozy se divise en deux catégories : ceux qui doivent faire des sacrifices, et ceux qui ont le pouvoir. L'immense majorité des français devra se contenter des sacrifices.

Parti communiste français

Paris, le 29 juillet 2008.

     

    Revue marxiste d'économie du PCF