Accueil

Engager le redressement industriel de la France - Semaine d'initiatives pour l'emploi et l'industrie

 

APPEL - Reconstruire pour la France, un projet de gauche et d'alternative à l'austérité !

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF

Pierre Laurent
 
 
 

Chaque jour qui passe amène son lot de fermetures d’entreprises, de plans de licenciements et d’abandons de productions. Pétroplus, PSA, Alcatel, Technicolor, Electrolux... Pas une branche n’échappe au massacre !

En dix ans, plus de 700 000 emplois industriels ont disparu, frappant socialement les régions et affaiblissant le potentiel productif du pays. Pour le Medef, produire français coûte trop cher. Un dogme martelé quotidiennement par Laurence Parisot afin de justifier la casse de l’emploi. C’est ce que viennent de réaffirmer aussi 98 grands patrons qui, au nom de la compétitivité, exigent de nouveaux cadeaux en matière de contributions sociales et de fiscalité...

Un véritable chantage qui ne rencontre malheureusement pas la résistance qu’on est en droit d’attendre d’un gouvernement de gauche. A ce jour, aucune mesure coercitive n’a été prise contre les licenciements. Aussi, au-delà de la solidarité aux salariés en lutte et aux propositions alternatives dont ils sont porteurs, le PCF a décidé d’engager, à l’échelle de tout le pays, une bataille politique et idéologique pour contrer l’offensive patronale.

L’objectif ? Rétablir quelques vérités sur la compétitivité et le « coût » du travail et populariser les propositions du PCF telles que le vote d’une loi contre les licenciements boursiers, la restitution des aides publiques pour les entreprises qui licencient, la taxation des productions délocalisées ou encore l’augmentation des salaires afin de relancer la consommation...

Rendez-vous

12 / 16 novembre : Une semaine d’initiatives pour l’emploi et l’industrie, au cours de laquelle les militants et les élus communistes se rendront à la porte des entreprises et des administrations pour engager le débat avec les salariés.

L’occasion de montrer, chiffres à l’appui, que ce ne sont pas « les charges » sociales qui tuent l’emploi mais bien les charges financières et les dividendes versés aux actionnaires.

En 2010, ces dernières étaient, selon l’INSEE, deux fois supérieures aux cotisations patronales. De son côté, le Mouvement jeunes communistes organise, du 5 au 14 novembre, des rassemblements unitaires devant les sièges du Medef et des banques. Pour cela, il invite les 67 organisations signataires du texte « Pour un big-bang des politiques jeunesses » à être parties prenantes de l’initiative.

13 novembre : Rencontre des parlementaires du Front de gauche avec des sidérurgistes (Florange, Gandrange...). Parallèlement, une lettre ouverte sera distribuée dans les principaux centres sidérurgiques, dans laquelle Pierre Laurent appelle le gouvernement à reprendre la main dans le maintien et le développement de la production sidérurgique en France.

14 novembre : Grèves et manifestations européennes contre les politiques d’austérité. A cette occasion, le PCF et le Front de gauche seront présents sur le parcours des manifestations. Les militants y distribueront un tract répondant aux contre-vérités patronales et présentant des propositions de relance de l’économie et de l’emploi.

24 novembre : Rencontre à Lille, à l’initiative du PCF, sur le thème de l’industrie. Devant plusieurs centaines de militants et de syndicalistes, en présence d’économistes, de parlementaires et de personnalités diverses, Pierre Laurent prononcera un discours important sur le thème du redressement industriel de la France, la classe ouvrière, le travail et une conception nouvelle du développement productif.

 

 

Kit militant à télécharcher (ZIP)

Tous les articles

 

RDV - Engager le redressement industriel de la France - Meeting à Lille avec Pierre Laurent

En 2012, on leur fait un dessin : La bataille de l'emploi (Ép.12)

Affichettes emploi/industrie

Affichettes emploi/industrie

Pétition emploi-industrie

Sur la plateforme

Flux rss