Accueil > Actualité > Savoirs, culture & médias
 

A visiter

Collectif culture

L'éducation nationale en danger

ART, CULTURE : URGENCE !

La lettre du réseau école

Pour une appropriation populaire des médias

 
 
 

Il faut sauver l'Ecole d'architecture de Nanterre

 

« Véritable manifeste architectural du 20e siècle », «…Bâtiment de haute qualité (qui) fait partie de l’identité patrimoniale de la Ville de Nanterre », c’est en ces termes que la délégation permanente de la commission régionale du patrimoine et des sites d’Ile-de-France, interpellée par les Amis de l’École d’architecture de Nanterre, s’exprimait le 5 juillet 2005. Pourtant l’école d’architecture de Nanterre, une construction remarquable due à Jacques Kalisz (1971), est fermée et désaffectée depuis 2004.

Si chacun s’accorde — professionnels de l’architecture, historiens, élus, presse et pouvoirs publics — pour plébisciter cette construction exemplaire, elle est néanmoins laissée à l’abandon depuis sa fermeture. Certaines vitres et panneaux de façade sont brisés ; les cloisons intérieures sont dégradées ; les faux plafonds effondrés jonchent le sol de ce bâtiment qui n’est plus entretenu ni gardienné depuis des années… Les précédents gouvernements, bien qu’alertés par les associations DOCOMOMO France et Les Amis de l’école d’architecture de Nanterre sont restés sourds aux mises en garde des professionnels et des élus, et n’ont strictement rien fait pour protéger l’édifice d’une inéluctable dégradation, ni pour imaginer de le réaffecter utilement. Mieux encore : le Service des Domaines procède actuellement à sa mise en vente ! Ce ne sont pourtant pas les propositions de réaffectation qui manquent, recensées par l’association des Amis de l’école ou par les élus nanterriens, comme par exemple le regroupement sur le site des archives et activités de l’Institut français d’Architecture, le fonds du FRAC Ile-de-France, la réimplantation d’une nouvelle école d’architecture (tant sont grands les besoins), la réalisation d’ateliers d’artistes ou d’espaces culturels associatifs, un centre de recherche d’agriculture urbaine…, sans que cette liste soit limitative.

Le Parti communiste français demande instamment au Ministère de la Culture :

  • qu’il exige des services concernés de l’État l’arrêt de tout projet d’aliénation-privatisation du site ;

  • qu’il prenne immédiatement les mesures urgentes indispensables à la préservation du bâtiment afin d’empêcher que les dégradations subies ne deviennent irréversibles ;

  • qu’il réunisse l’ensemble des acteurs concernés — services de l’État, collectivités locales (Commune et Région), professionnels de l’architecture et de l’urbanisme, et l’association Les amis de l’école d’architecture de Nanterre — en vue d’analyser la totalité des hypothèses de reconversion actuellement recensées.

Le Parti communiste français considère que l’État faillirait à toutes ses missions s’il laissait à l’abandon cet édifice, éminemment représentatif de l’architecture française de la fin du 20e siècle tant par les innovations techniques et formelles qu’il mettait en œuvre que par cet « autre regard » qu’il portait sur la place de l’architecture dans la cité.

On peut s’associer à la pétition pour la sauvegarde de l’école en suivant ce lien :

http://www.mesopinions.com/Pour-la-sauvegarde-de-l-ecole-d-architecture-de-Nanterre--La-Defense---Paris--petition-petitions-270c2eef9432a599e87aeaa9cf8e40cb.html

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.