Accueil > Font de gauche
 

L'humain d'abord - L'intégrale à lire ou à télécharger

Le programme du Front de gauche et de son candidat commun Jean-Luc Mélenchon - L'humain d'abord

L'agenda

On leur fait un dessin

On va leur faire un dessin, la web-série

 
 
 

Le Conseil national du PCF (21 nov. 2012) décide d'une grande campagne nationale contre l'austérité

Suite au rapport présenté par Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF, le conseil national a décidé d'engager, avec le Front de gauche, une grande campagne nationale contre l'austérité.

En France, des salariés, les organisations syndicales ne baissent pas les bras. Des citoyens, des économistes, des pans entiers de notre société n'acceptent pas l'idée que la gauche va de nouveau se fracasser contre ce mur de la finance. C'est aussi vrai en Europe.

C'est en pensant à ces forces disponible que nous proposons une grande campagne nationale sur le thème « l'alternative à l'austérité, c'est possible ». Le PCF propose au Front de gauche de s'y engager très fortement, d'en faire notre feuille de route des six prochains mois, et d'y associer toutes celles et ceux qui veulent en être. Nous proposons une implication citoyenne très large : grand meeting national de lancement avec une série de réunions publiques en régions, organisation de votations citoyennes, de marches contre l'austérité, assemblées, ateliers législatifs, journées de mobilisation sur des questions précises permettant de faire la démonstration que des solutions existent. Nous allons proposer des mesures plus justes socialement et bien plus efficaces économiquement.

La coordination du Front de gauche a réagi très positivement à cette proposition d'une grande campagne nationale contre l'austérité dont l'objectif politique pourrait se résumer à une idée : dans six mois, nos concitoyens qui se retrouvent dans des valeurs de gauche seront-ils résignés, abattus, où au contraire dans un esprit de combativité contre l'austérité, mobilisés pour obtenir un changement de cap au nom de ceux qui ont fait le choix du changement ?

-

> Le rapport d'Olivier Dartigolles : Engager la contre-offensive face aux forces de l'argent et mettre le cap à gauche

Il y a actuellement 8 réactions

  • des actes cohérents

    Nos élus sont utiles puisque par leur vote ils empêchent de mauvaises lois d'être adoptées et donnent du poids à leurs amendements. Dommage qu'ils n'aient pas le même poids à l'assemblée qu'au sénat. Certains responsables socialistes ont une réaction inadmissible à cette expression normale de la démocratie parlementaire. La lutte contre l'austérité a été bien menée lors des élections de 2012. Si nous ne continuions pas à la mener nous trahirions les 4 millions d'électeurs du Front de gauche. Dans les entreprises et les localités. Toutes sensibilités au coude à coude. Comme les autres peuples européens.

    Par hum, le 30 November 2012 à 18:49.

  • De l'explication de vote

    Il me semble que les explications de vote apparaissent obscures, inaccessibles aux militants de base, contiennent des non-dits qui ne permettent pas une approche rationnelle des problèmes, conduisant à une compréhension maitrisée des questions dont l'ampleur mérite approfondissement. Les finesses du raisonnement politicien sont telles qu'elles amènent à renoncer à l'explicitation : ainsi, le concept de nationalisation (à propos de la sidérurgie) ne fait plus partie du vocabulaire, de sorte que -sans recourir à une langue dépourvue de subtilités - les militants ne se reconnaissent plus dans les prises de position affichées. Cependant, nous avons besoin de clarté, au risque de ne plus se faire comprendre de ceux à qui nous nous adressons.

    Par dianoux alain, le 28 November 2012 à 19:13.

  • Quel ligne , pour quel politique !

    Etant un fidèle soutien du FdG , j'avoue qu'il serait bien que les cadres du PCF éclaircissent chaque vote d'abstention , histoire de comprendre quel est exactement l'objectif recherché. Une Première fois , lors du vote de confiance, mr Chassaigne avait voté l'abstention alors qu'il savait que les politiques sur le Traité européen et la mise en place de l'Austérité serait le choix du clan Socialiste. Quel est le but recherché ? Surtout maintenant qu'on apprend que les autres partenaires souhaitent un votre contre plutôt qu'une simple abstention. Idem sur le projet de Notre Dame des Landes, il semble que le PCF ne soit pas en phase avec le PG qui lui est hostile au projet. Ne serait-il pas possible de globalement définir une ligne plus claire. Le PCF a t-il réfléchi et permettra t-il à ses militants de discuter de ces choix là? J'attends les explications de mr Pierre Laurent sur cet aspect là. Cordialement

    Par serge69, le 28 November 2012 à 07:49.

  • BUDGET 2013

    Je suis contre le fait de s'être abstenu sur le bubget austéritaire de 2013; il fallait voter contre s'est le mandat que l'on a donner(nous les militants de base) aux députés du front de gauche et aux communistes particulièrement. ASSEZ D'ETRE CONCILLIANT AVEC LES SOCIALISTES. Et ce n'est pas vouloir l'échec de la Gauche comme le signale Philippe DENIS(Maine et Loire) car je le répète le parti socialiste n'est plus à gauche(ouvrez vos yeux non de dieu!).La gauche, c'est l'ensemble des composantes du front de gauche et le contenu du programme "l'humain d'abord".Alors oui, démarquons nous rapidemment de la politique austéritaire mise en oeuvre par le parti socialiste.

    Par gilles21, le 23 November 2012 à 14:04.

  • le budget et l'austérité

    Incompréhensible cette abstention. Qu'elle crédibilité allons nous avoir en nous présentant dans une action anti austéritaire ? Ceci relève du grand écart politicien.

    Par michel MICHEL, le 23 November 2012 à 09:29.

  • Abstention ?

    Franchement, s'abstenir sur un budget pareil.

    Elle commence très mal la campagne anti-austérité du PCF !

    Par Gautier WEINMANN, le 22 November 2012 à 19:44.

  • Députés Front de Gauche, ça ne va pas !

    Députés Front de Gauche, ça ne va pas !

    S'abstenir sur le budget de l'Etat est pathétique dans la dramatique situation que nous vivons. C'est totalement opposé à la construction politique qui se fait depuis des mois. Il y aurait même une reculade sur la réquisition des logements ? Appliquez le programme du Front de Gauche ! C'est le minimum, non ? Place au peuple et révolution citoyenne, vous vous rappelez ? Comment le FdeG va rassembler ceux qui n'bdiquent pas devant la finance si les députés abdiquent à l'assemblée ?...

    Quant au budget des Département, va t-on voir et entendre les conseillers généraux FdeG proposer un budget alternatif et le mettre en débat auprès des citoyens, ou vont-ils grignoter dans leur coin des bouts de chandelle avant de voter celui du PS ?

    je suis très en colère.

    Par Marjorie, le 22 November 2012 à 10:53.

  • lutte contre l'austérité

    le budget sur lequel nos parlementaires se sont abstenus est-il austéritaire ? J'imagine que non, sinon ils auraient voté contre. Si c'est plus compliqué que ça il va falloir nous l'expliquer à nous autres adhérents de base avec tact, et en particulier pourquoi la position du Parti de gauche est fausse:

    "Dans ces conditions, il faut rassembler tous ceux à gauche qui n’abdiquent pas face à la finance. Voilà le rôle immédiat du Front de Gauche. En ce sens nous nous félicitons du refus des députés Front de Gauche de voter ce budget. Le Parti de Gauche rappelle toutefois sa position : l’abstention n’est pas suffisante car le contenu de ce budget est tel qu’il appelle une opposition nette. Le vote contre est justifié et nécessaire afin de lever toute ambiguité vis-à-vis de cette politique d’austérité. Le Front de gauche sera d’autant plus entendu dans son objectif de construire une majorité alternative à l’austérité que ses décisions seront claires."

    Sinon la 'grande campagne nationale' va souffrir d'un faux départ.

    Par françois chatelet, le 21 November 2012 à 17:08.