Accueil
 
 
 
 

Changement climatique : Doha ne restera pas dans les annales !

Doha se devait de travailler pour limiter à 2°C le réchauffement de la planète sans attendre 2015. L'Organisation météorologique mondiale annonçait que la teneur de l'atmosphère en GES avait atteint un nouveau pic en 2011. Selon le Programme des nations-unies pour l'environnement, si aucune mesure d'urgence n'est prise, la hausse de la température moyenne de la planète au cours du siècle sera de 3 à 5°C.

Après 15 jours de débat, la conférence de l’ONU sur le climat s’est conclue par un accord à minima. Il donne naissance à l’acte II du protocole de Kyoto. C’est la pièce maîtresse de l’accord. Il engage l’Union Européenne, l’Australie et une dizaine d’autres pays industrialisés à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020. Mais sa portée est essentiellement symbolique car les pays engagés ne représentent que 15% des producteurs de GES dans le monde. Cet accord est déjà dénoncé par la Russie qui y voit un passage en force. La délégation américaine a également dit « ne pas accepter » certains points dans les textes annoncés comme adoptés.

Les pays du Sud attendaient des pays développés qu’ils s’engagent à verser 60 milliards de dollars d’ici 2015, pour assurer une transition entre l’aide d’urgence de 30 milliards pour 2010-2012, et la promesse des 100 milliards par an d’ici 2020. La perspective de mobiliser 100 milliards de dollars par an à partir de 2020 avait été déjà adoptée en 2009 à Copenhague. Les grands pays bailleurs de fonds ont refusé de s’engager sur une telle somme.
Que faire ? L’avenir de l’Humanité est entre les mains des peuples. Par leur action commune, ils sont les seuls capables de faire bouger les choses. L’urgence est à la mobilisation. Depuis Copenhague on va d’échec en échec. Les intérêts financiers dominent. Les gouvernements campent sur leur égoïsme. L’UE n’échappe pas à ses contradictions. La France suit les directives européennes.

La France a fait officiellement candidature à la conférence sur le climat de 2015. D’ici là, le PCF contribuera avec ses partenaires français et européen à élargir le rassemblement indispensable pour contraindre les états à amorcer d’urgence le redressement nécessaire.

Il y a actuellement 2 réactions

  • Le moteur porsche n' est pas

    Le moteur porsche n' est pas du tout le plus polluant du monde c'est quoi ces anneries, meme si ce type de voitures ne sert a rien

    Par leon, le 29 décembre 2012 à 00:07.

  • écologie

    cela me rend très triste, on nous parle sans cesse du manque d' argent dans notre pays alors qu' une minorité pourrait à elle seule subvenir aux besoin de la planète, et il faut encore mettre de l' argent, toujours plus d' argent, mais chaque citoyen peut faire bouger les choses suivant sa consommation en fonction de ses moyens...il n' y a aujourd' hui que des lobbies "écologiques", et non il une véritable politique écologique, d' ailleurs je considère qu' "Europe Ecologie Les Verts" sont les pires pollueurs que la planète connaisse de par leur prise de position tellements stupides qu' elles décrédibilisent l' écologie, qui pourtant est primordial pour le vivre ensemble et pour l' avenir de la planète...! comme de nombreux citoyens j' aime les belles voitures, mais il est évident qu' une porsche 911 et son moteur flat six, qui est pourtant considéré comme le plus polluant au monde, sera toujours moins polluants que 5 milliards de toyota prius hybrides pseudo écologiques...mais une fois de plus au nom de l' argent on oublie de prendre soin de notre planète...cela me navre au plus haut point...!

    Par batasuna, le 23 décembre 2012 à 17:59.