Accueil
 
 
 
 

Gérard Depardieu nous joue l'avare mais ce n'est pas un rôle de composition

Après Bernard Arnaud, la plus grande fortune de France, voici au tour de Gérard Depardieu, l'acteur français le mieux payé, de succomber aux charmes fiscaux de la Belgique. Inquiétante épidémie qui commence sérieusement à gréver les recettes budgétaires de l'État. Cet exil fiscal qui n'empêche pas l'admiration pour l'inoubliable interprète des « valseuses » est insupportable.

 

Sa carrière n'en déplaise à son talent, il la doit aussi à ses compatriotes. En refusant de payer ses impôts, de participer à la solidarité nationale, le très oubliable soutien de Nicolas Sarkozy durant la dernière campagne électorale, entache durablement son image auprès des Français. A l'heure où la France connait un record de pauvreté, 8,6 millions de pauvres, Gérard Depardieu nous joue l'avare mais ce n'est pas un rôle de composition.

 

Olivier Dartigolles, porte parole du PCF

Il y a actuellement 7 réactions

  • Depardieu

    Qu'il s'en aille!

    Par Maestracci, le 01 January 2013 à 21:19.

  • choquant

    chaque citoyens doit contribuer à l' avenir du pays, mais je comprens parfaitement tous ces gens qui en ont marre d' être pris pour des vaches à lait, et qui partent, il y a quand même des limites, le maximum de l' imposition, et ce uniquement en tant de graves crises, ne devrait pas pouvoir exceder les 49%...pourquoi, parce qu' au dela de 49% on ne plus pour soi mais pour les autres, et nous ne sommes donc plus des travailleurs, mais des esclaves à la solde d' état français...! les vrais responsables de cette situation sont le parti socialiste, qui n' a plus de socialiste que le nom, et qui est devenu totalement démagogique...! je comprends parfaitement la démarche de gérard depardieu bien que ne puis l' accepter car ce sont mes impôts qui devront payer le manque à gagner pour l' état...on peut encore légitimement se demander si nous sommes encore en démocratie...!

    Par batasuna, le 23 December 2012 à 18:08.

  • muleta

    Mr Depardieu n'est pas digne d'une telle agitation !je pense que les chiens de garde agitent cette muleta pour faire diversion et exacerber les passions du peuple faisant oublier l'essentiel ,a savoir les reculades du gouvernements sur de nombreux dossiers ;il est plus facile de mettre Depardieu au pilori que de tenir tete a la troyka technocrate et financière qui nous a conduit a la faillite .c'est aux gouvernants corrompus et mou du genou qu'il faut jeter des pierres !par ailleur Depardieu ne delocalise pas l'outil de travail,jetant les gens a la rue comme ça se fait depuis longtemps, alors reprenons nos esprits .

    Par serge du 74, le 17 December 2012 à 20:31.

  • "exil fiscal "....dixit la droite ? Evident !

    le porte parole du PCF devrait éviter de pratiquer la novlangue !

    Pour moi, ce n'est pas un exil: les "exilés" partent de chez eux contraints et forcés par la misère ou les persécutions. Jamais par plaisir....   Les Depardieu et autres Johnny Haliday, B Arnault, etc, sont des émigrés fiscaux, de même que les nobles qui fuyaient la révolution française en 1789/93 pour "se réfugier" dans les pays d'Europe où ils pouvaient préserver leurs privilèges de caste étaient des émigrés, et non des réfugiés.  Ils pouvaient rester en France en devenant des ci-devant", c'est à dire des citoyens égaux en droits. D'ailleurs, certains l'ont fait.

    Alors , attention aux mots que nous employons ...

    Par PrNIC, le 13 December 2012 à 18:39.

  • Depardieu

    Il est indispensable de légiférer comme le propose Eric. La procédure est simple et elle existe déjà pour les députés européens. Il peut y avoir un "hic" car la constitution n'autoriserait pas le principe de la double imposition. Mais il y existe l'article 11 à propos du référendum... Au final il faut choisir entre le pognon et sa nationalité.

    Par Claude Ferber, le 13 December 2012 à 10:48.

  • Bonjour

    Tu as raison Eric, mais pour ça il faut avoir le pouvoir et légiférer dans ce sens !

    Par f.vialle@l-echo.fr, le 11 December 2012 à 11:01.

  • depardieu

    Appliquons le principe du paiement de "l'impôt différentiel" à ces gens indignes de tout respect devant la souffrance de tant et tant de nos concitoyens. Qu'ils s'acquittent de la différence entre l'impôt qu'ils règlent à l'étranger et celui qu'ils auraient payé en France.

    Par eric thomas, le 10 December 2012 à 15:37.