Accueil
 
 
 
 

Sanofi : le PCF apporte son soutien aux salariés et dénonce le plan de la direction

Plusieurs centaines de salariés de Sanofi se sont rassemblés hier devant le site de Gentilly (94) pour dénoncer une nouvelle fois le plan de la direction du groupe prévoyant une suppression de 900 à 2500 emplois, faisant suite aux 4000 déjà perdus entre 2009 et 2012. Une délégation a d'ailleurs été reçue par la direction.

Depuis des mois, les salarié-e-s de Sanofi avec leurs organisations syndicales combattent le plan de déstructuration de l'industrie et de la recherche pharmaceutique, véritable enjeu du développement industriel en France.
Pourtant, le groupe, qui a réalisé ces 2 dernières années 17 milliards de bénéfices et est le numéro un du CAC 40, numéro un européen et numéro 3 mondial de l'industrie pharmaceutique, s'apprête à jeter des milliers de salariés à la rue, mettant leurs familles dans des situations de misère et fragilisant de fait le financement de la Sécurité sociale.
Pire, Sanofi s'est vu octroyer des fonds publics de l'État au nom du développement industriel, et l'attribution de 130 millions d'euros par an de crédits d'impôts recherche.

Le PCF dénonce avec force le plan annoncé par la direction du groupe et apporte son soutien aux salariés et à leurs organisations syndicales.
Le médicament n'est pas un bien marchand. C'est un produit de santé. Chaque être humain doit pouvoir y avoir accès en toute sécurité . Il n'est pas acceptable qu'aujourd'hui, les laboratoires décident quasi seuls ce que doit être la politique du médicament, de la recherche et du développement.
L'industrie doit être au service de la santé publique et le médicament doit être un  bien commun à l'humanité. Il doit être sous le contrôle public pour sa maîtrise sociale, c'est pourquoi le PCF et ses partenaires du Front de gauche exigent la création d'un pôle public national et européen du médicament.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.