Accueil
 

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF

Pierre Laurent
 
 
 

Hommage à Oscar Niemeyer et journées portes ouvertes au siège du PCF

HOMMAGE A OSCAR NIEMEYER (1907-2012) ET JOURNÉES PORTES OUVERTES LES 12 ET 13 JANVIER 2013 DE 10h00 à 17h30

VISITE DU SIÈGE, LIBRAIRIE, CONFÉRENCE/DÉBAT, FILM, CAFÉTÉRIA.

--

SAMEDI 12 JANVIER 2013

  • 17h00 - Débat : « L’architecture aujourd’hui... quel avenir ? En présence d’architectes

 

DIMANCHE 13 JANVIER 2013

  • 15h00 - Témoignages de Jean DEROChE, Jean MAuR-LYONNET, Jacques TRICOT architectes et ingénieurs qui ont construit le Siège avec Oscar Niemeyer.
  • 16h00 - Concert exceptionnel par l’Orchestre DIVERTIMENTO, sous la direction de Zahia ZIOUANI - 23 musiciens interpréteront des œuvres classiques sous la Coupole Oscar Niemeyer

ENTREE LIBRE EN FONCTION DES PLACES DISPONIBLES

RESERVATION OBLIGATOIRE par téléphone au 01 40 40 12 12 ou 01 40 40 13 34

Espace Oscar Niemeyer Siège du Parti Communiste Français
2 Place du Colonel Fabien – 75019 PARIS

Métro : Colonel Fabien sur la Ligne 2 Bus : N° 75 ou N°46 Place du Colonel Fabien

 

Il y a actuellement 2 réactions

  • Aquele brasileiro !

    Si l'on ne devait retenir un autre nom que celui d'un musicien, concernant l'histoire de la culture brésilienne, ce serait bien le tien Oscar. Pourtant j'ai encore en mémoire ceux des camarades de lutte contre la dictature initiée à la chute de Jota K et qui perdura jusqu'au tout début des années 80. Le camarade Lula ne m'en voudra pas! Edson non plus. Non, décidément. trop de noms à retenir! Alors le tien, ce sera définitevement celui de la culture partagée, celui du langage des peuples, comme si une idée pouvait se résumer à une seule ligne. Un poême de pur béton! Symbole d'un formidable anachronisme entre rêve et réalité. Merci pour tout!

    Par Giroux, le 03 avril 2013 à 18:29.

  • Camarade Oscar

    Camarade Oscar, Dors tranquille,

    Avec la faconde de tes gestes aux tracés savoureux, comme Henri Matisse, ou l'avenir se dessine en femmes,

    Dors Camarade, Le parti urbain de l'architecte croise celui des héritiers de Germinal. Sur cette place Fabien ovale la ville appelait les implantations en alignement, particulièrement apparentes en vue d'avion.

    Or, en contre-pied, tu as choisi l'espace social la vraie richesse de l'architecture. Tu as posé cette jolie courbe tendue en fond de parcelle laissant un piédestal à cette implantation aristocrate inconvenue.

    Ainsi, la Place du Colonel Fabien revient au Parti qui répond en miroirs. Efficace prise de parti urbain, joli pied de nez au conformisme bourgeois.

    L'air circule dans ce projet, collage surréaliste, où la fracture des objets n'est pas un arrangement.

    Et cette coupole, issue du sol, ventre féminin bien plein,

    Ah, Dors bien, Oscar, Merci de nous avoir laissé ce germe ...

    Alain Masson 130115

    Par Alain Masson, le 15 janvier 2013 à 15:46.