Accueil > Actualité > Economie & social
 

Revue marxiste d'économie du PCF

Front uni contre la vie chère

Front uni contre la vie chère

A découvrir

 
 
 

Renault : « Véritable coup de massue pour les salariés »

 

Le constructeur automobile Renault a annoncé hier une réduction de 7 500 postes, d'ici 2016, soit 17% de ses effectifs. C'est un véritable coup de massue pour les salariés français de Renault.

En se félicitant qu'il n'y ait « ni licenciement, ni fermeture d'usine » et en parlant d'un « cadre normal » de gestion des effectifs et du personnel, le satisfécit décerné par le ministre du redressement productif Arnaud Montebourg, est consternant !

Est-ce un hasard si cette annonce tombe quelques heures après l'accord MEDEF- CFDT qui entérine les accords compétitivité pour « éviter les licenciements secs »?

Ce qu'ont dénoncé les organisations non signataires CGT et FO, Carlos Ghosn l'applique aux salariés de Renault : un chantage sur l'emploi avec une augmentation du temps de travail, une baisse des salaires et une remise en cause des acquis sociaux. Bref des efforts qui vont reposer essentiellement sur les épaules des salariés alors que la trésorerie de Renault et les bénéfices réalisés permettent de continuer de verser des millions d'euros aux actionnaires.

Ce n'est pas le « coût du travail » qui pèse sur les résultats mais le coût du capital avec les profits massivement versés aux actionnaires au détriment de l'emploi.

Si Renault et les constructeurs français pâtissent d'une baisse importante des ventes de voitures particulières et utilitaires, les causes principales sont l'appauvrissement des Français et le ralentissement de l'économie. D'ailleurs le marché du véhicule d'occasion (4,5 millions) n'a jamais été aussi dynamique. En comparaison, il est à noter pour les véhicules de luxe que les résultats restent stables.

Comme l'affirment le PCF et le Front de gauche, les solutions, pour lutter contre le démantèlement du secteur de l'automobile, impliquent un changement de cap industriel et une relance économique par l'augmentation des salaires et du pouvoir d'achat.

Le PCF apporte son total soutien à l'action des salariés de Renault qui débrayent aujourd'hui, dans de nombreux sites.

Il y a actuellement 4 réactions

  • La baisse des ventes de

    La baisse des ventes de véhicules RENAULT ou PSA ne s'expliquent pas que par la baisse du pouvoir d'achat et un ralentissement de la croissance.Cela ne fait qu'amplifier un recul dû en grande partie à une stratégie d'entreprise de ces 2 groupes qui ont décidé en Europe de l'ouest de privilégier de faire le maximum de bénéfice par voiture vendue plutôt que de répondre à la demande.Pendant ce temps les constructeurs allemand et coréen choisissent de mieux équiper les bas de gamme sans augmenter les prix et de réduire les marges pour conquérir de nouveaux clients. La stratégie de nos 2 groupes français engagés dans la mondialisation capitaliste construisent en ce moment dans plusieurs pays et sur différents continents de nouvelles usines de production afin de mettre en concurrence les salariés, de réimporter et vendre sur notre sol et au prix fort, des véhicules alors qu'il y a tant de besoins humains en matière de transport non satisfait dans tant de pays sur la planète.Le pouvoir d'achat doit se voir de 2 manières : l'augmentation des salaires et la baisse des prix .

    Par TAILLANDIER, le 17 January 2013 à 23:42.

  • vous rêvez

    les Socialistes et leur annexe la CFDT ne sont absolument pas dans cet état d'esprit, ils épousent les théses ultras libérale de l'Europe et font un écran de fumée avec les questions de société comme ils l'ont fait en Espagne. Ce sont des sociaux traitres

    Par robespierre, le 16 January 2013 à 18:36.

  • la trahison du PS

    ET DE SON ANNEXE LA CFDT C'EST MAINTENANT

    Le Medef est entrain d’obtenir du gouvernement PS ce qu’il n’avait pu arracher à l’UMP

    Le Medef a obtenu tout ce qu’il voulait : les licenciements seront plus faciles, les délais de recours plus courts et la possibilité d’aller en justice plus difficile.

    Les salariés n’obtiennent que des miettes et au lieu de durcir les conditions d’utilisation des CDD, la taxation introduite ne concerne même pas tous les CDD et pourra être contournée sans problème. Et si la demande patronale de nouvelles exonérations est acceptée, ce sont 40 millions qui seront économisés par le patronat sur le dos de l’Unedic.

    Cet accord c’est plus de précarité, moins de droits pour les travailleurs et plus de droits pour les patrons. C’est la flexibilité sans la sécurité. C’était donc ça l’accord "historique" décrit par François Hollande dans son discours sur la compétitivité?

    Le Parti de Gauche appelle les travailleurs à se regrouper derrière les syndicats qui ont d’ores et déjà dénoncer cet accord pour empêcher que cette énorme régression sociale soit ratifiée au Parlement. Nous appelons les députés de gauche, qui sont majoritaires, à s’opposer à ce recul incroyable des droits des salariés. Le Parti de Gauche invite les assemblées citoyennes à constituer des délégations pour aller à leur rencontre afin de présenter les arguments de rejet du texte.

    Par robespierre, le 16 January 2013 à 18:29.

  • Nationalisation-sanction

    Nationalisation-sanction de Renault, sans indemnité pour les gros actionnaires, et gestion ouvrière. Planification nationale de la production et abrogation des traités libéraux de libre-échange. Fraternellement,

    Par Gautier WEINMANN, le 16 January 2013 à 14:57.