Accueil
 

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF

Pierre Laurent
 
 
 

Mariage pour tous : Le Front de gauche appelle à la mobilisation

Le Front de Gauche appelle à manifester massivement le 19 janvier en région et le 27 janvier à Paris en faveur du droit au mariage et à l’adoption pour toutes et tous et du recours à la PMA pour les couples de femmes

Dimanche 13 janvier, une manifestation a réuni les opposants au mariage, à l’adoption, à la filiation et à la PMA pour tou-te-s. Sans en exagérer l’ampleur, elle marque une nouvelle offensive  contre l’avancée politique et sociale majeure que représente l’adoption d’une telle loi. Toute la gauche doit être au rendez-vous pour que soient supprimées, dans la loi et dans les faits, les inégalités en droit qui légitiment les discriminations envers les personnes LGBT. Les forces réactionnaires gagnent toujours du terrain si les tenants de l’émancipation humaine ne mènent pas la bataille publiquement avec force et cohérence. Nous dénonçons les tergiversations et reports du gouvernement et l’appelons à s’engager fermement sur les trois revendications pour le mariage, l’adoption et la PMA. Après la manifestation pour l’Egalité du 16 décembre à Paris et son implication dans les mobilisations décentralisées du 19 janvier, le Front de Gauche sera de nouveau présent le 27 janvier pour la grande manifestation nationale à Paris afin de réclamer une grande loi d’égalité et non une loi « a minima ».

Pour le Front de gauche le combat pour l'égalité civique et l'égalité sociale n'est pas séparable. Nous appelons les assemblées citoyennes et les toutes les structures du Front de Gauche à mobiliser massivement puissamment pour le 27.

Il y a actuellement 3 réactions

  • Homophobie et mariage

    Je trouve maladroit de ramener l'opposition au mariage pour tous à l'homophobie. Cette argumentation violente et humiliante n'honore pas ceux qui l'utilisent. Comme toute pensée gauchiste, elle permet d'esquiver le coeur du débat. Un couple homosexuel ne peut pas procréer et un enfant élevé par un couple homosexuel n'a forcément aucun lien biologique avec au moins un des deux partenaires. Si lutter contre l'homophobie conduit à nier cette réalité, les homosexuels sont mal défendus et tous les citoyens sont dupés. La politique conçue comme l'art de raconter des fables au bon peuple afin de l'endormir semble avoir encore un bel avenir devant lui. Je trouve triste qu'un parti qui se réclame du réel se laisse enivrer par un tel chant des sirènes.

    Par Gilbert Roux, le 05 février 2013 à 10:31.

  • Mariage pour toutes et tous : une nécessité

    Depuis des mois, beaucoup parlent de "mariage gay", "mariage homosexuel" ou "mariage pour tous", c'est mal comprendre l'universalité du projet de loi et/ou mal percevoir également la lesbophobie et le sexisme de ses opposant-e-s.

    Pour rappel, LGBT signifie Lesbiennes Gays Bisexuel-le-s et Transgenres. Cela comprend donc à la fois des hommes et des femmes. Pour beaucoup de personnes, homosexuel est assimilé à un homme qui aime un autre homme. Quant à tous, c'est à la fois du masculin et du "neutre". Présentement, il prend le sens d'homosexuel avec le fossé qui existe entre le sens du mot et l'image largement répandue qu'il évoque consciemment ou insconciemment.

    Face à des opposant-e-s non seulement homophobes (en les insultant) et lesbophobes (en allant jusqu'à nier leur existence même) mais aussi sexistes (cf propos du rabbin et du pape contestant la phrase de Simone de Beauvoir "on ne nait pas femme mais on le devient"), il est très important de parler de "mariage pour toutes et tous"

    Si aucune formulation (courte) n'est parfaite, celle-ci me parait être la meilleure car elle rappelle que les lesbiennes existent (malheureusement, le rappeler reste une nécessité tant le joug patriarcal continue de laisser des traces) et doivent être respectées à égalité comme toutes les femmes et hommes de ce pays (de ce côté là aussi, il y a du boulot). Cette formulation rappelle également qu'il ne s'agit nullement de créer un droit spécifique pour une catégorie de la population (ce qui serait une mesure ségrégationniste-> cf "proposition" de l'unaf et autres homophobes) mais au contraire de donner enfin à ces lois le caractère universel et non-discriminatoire qu'elles devraient déjà avoir.

    "tout le monde ne peut pas se marier avec n'importe qui." -> Ce n'est pas un argument des opposant-e-s mais des propos qui vise à mettre la peur au service de la haine en utilisant les vieux préjugés homophobes et lesbophobes (qui comme tous préjugés sont totalement infondés). Le projet de loi vise à mettre fin à une discrimination, c'est à dire à ne plus traiter différemment des personnes placées dans des situations comparables en se fondant sur un ou des critères prohibés par la loi ou les engagements internationaux (en l'occurrence leur orientation sexuelle). Il s'agit donc seulement de faire en sorte que les couples hétéros et homos aient les mêmes droits.

    Par Tchang, le 20 janvier 2013 à 13:55.

  • Mariage pour toutes et tous

    ça c'est la meilleure. Si dire mariage pour tous ne suffit pas, et qu'il faut rajouter le pronom indéfini au féminin (toutes), ça veut dire que le "mariage pour tous" ne signifie rien. Et c'est d'ailleurs ce qu'on nous reproche: tout le monde ne peut pas se marier avec n'importe qui.

    Par peket7 (non vérifié), le 18 janvier 2013 à 22:19.