Accueil > Actualité > Actualité politique

Déclaration d'Hervé Bramy (PCF) en réaction aux propos de Daniel Goldberg cités par le Parisien

le 05 May 2009

La Fédération du Parti Communiste Français de la Seine-Saint-Denis dénonce les propos particulièrement agressifs et inacceptables du Parti socialiste, de ses dirigeants départementaux, à l'encontre de notre Parti et de sa Secrétaire nationale, Marie-George Buffet, élue et réélue depuis 1997 députée de la 4ème circonscription.

De quoi s'agit-il ? Après celui de 1986, la droite a décidé d'un nouveau découpage électoral en vue des élections législatives de 2012. Nous ne sommes pas dupes des tentatives de diversion qu'elle entretient, alors qu'elle est confrontée aux exigences d'un mouvement social dont la force vient de nouveau de s'exprimer dans les défilés unitaires du 1er mai.

Quoiqu'il en soit, en Seine-Saint-Denis, les recommandations du Conseil Constitutionnel ont pour conséquence de réduire la représentation des députés de 13 à 12.

Les communistes de Seine-Saint-Denis auront le 13 mai prochain, au sein de leur Fédération, l'occasion d'en débattre et d'arrêter leur position. Sans attendre, nous tenons toutefois à donner notre point de vue et à éclairer les véritables enjeux du chantier engagé par le Gouvernement.

La Fédération du PCF de Seine-Saint-Denis refuse ainsi tout redécoupage aboutissant à un affaiblissement factice de sa représentation à l'Assemblée Nationale et exige une juste prise en compte de son influence électorale dans ce département, où 4 Déptuté-e-s communistes et apparentés siègent actuellement : Patrick Braouzec dans la 2ème circonscription, Marie-George Buffet dans la 4ème, Jean-Pierre Brard dans la 7ème et François Asensi dans la 11ème.

Nous regrettons qu'à cette occasion, plutôt que de s'enfermer dans une opération de charcutage électoral, la droite n'ait pas saisi l'opportunité de promouvoir le scrutin à la proportionnelle, garantie d'une juste et démocratique représentation des différents courants politiques, comme nous regrettons que le Parti Socialiste ne porte pas cette exigence.

Au nom du principe de la continuité territoriale, nous proposons d'intégrer La Courneuve à la 4ème circonscription, comprenant déjà les Villes de Dugny, Stains et Blanc-Mesnil et Bagnolet à la 7ème circonscription qui ne compte actuellement que Montreuil. Cette proposition pour le moins cohérente est par ailleurs la plus équitable pour toutes les forces politiques. Elle présente l'avantage de conserver une cohérence territoriale et évite de morceler une Ville entre 2 circonscriptions (à l'image d'Aulnay-sous-bois, Ville découpée par d'autres scénarii).

Ces propositions ont été versées au débat et il revient aujourd'hui à la Commission présidée par Yves Guéna de rendre ses conclusions au Président de la République qui seul décidera par Ordonnance.

A l'heure où celui-ci saisit l'opportunité de la crise pour porter de mauvais coups à notre peuple, au monde du travail, les communistes s'étonnent de l'agitation politicienne qui anime les rangs de quelques élus socialistes, qui prétendent obtenir, « sur tapis vert » et dans l'opacité à l égard des citoyens, une sur-représentation électorale en Seine-Saint-Denis.

A l'image du Front de Gauche constitué pour faire du 7 juin prochain un évènement bousculant la donne libérale, le PCF et les communistes de Seine-Saint-Denis invitent au contraire toute la gauche à sa rassembler, à faire front contre Sarkozy et sa politique et à travailler enfin à une véritable alternative politique en France et en Europe. C'est ce qu'attendent d'elle les millions de Français qui souffrent de la crise du capitalisme.

 

Le Front de gauche

Le Front de gauche