Accueil > Actualité > Economie & social

Le Parti Communiste français participera à la journée de clôture du 43ème congrès national des Jeunes Agriculteurs

le 10 juin 2009

Xavier Compain, responsable national du PCF en charge des questions de l'agriculture, de la pêche et de la Forêt mettra en partage les réflexions et les actions du PCF pour défendre les revendications sociales et économiques des agriculteurs, des pêcheurs et des salariés de l'agro-alimentaire, pour développer une politique agricole ambitieuse assurant notre souveraineté alimentaire tout en promouvant des coopérations agricoles internationales mutuellement avantageuses.

Il fera également écho du soutien du PCF aux producteurs de lait en lutte pour la rémunération de leur travail à qui le gouvernement leur répond avec cynisme : baisse des prix en annonçant en grande pompe son soutien de 30 millions d'euros à la profession. Pour le PCF, le compte n'y est pas.

A moins de 30 centimes d'euros le litre, les éleveurs perdent de l'argent dans la mesure où la rémunération du travail se situerait pas en dessous de 40 centimes d'euros le litre. Le gouvernement n'a pas pris la mesure du paupérisme des producteurs les plus fragiles qui voient leurs prix s'effondrer de plus de 30 % et leur endettement s'accroître par la mise aux normes de leurs bâtiments d'élevages dans l'espoir de « rester en course ».

A ce gouvernement qui tente de noyer les causes principales des difficultés de nos agriculteurs dans les contraintes de la mondialisation libérale, Xavier COMPAIN soulignera avec les jeunes agriculteurs que ce sont les augmentations de quotas laitiers acceptées par le Ministre en novembre 2008 qui fragilisent les producteurs, que se sont les accords du 1er décembre 2008 qui préconisaient déjà une baisse de – 45 euros pour janvier 2009, - 45 euros en février et – 55 euros pour mille litres de lait en mars qui les rendent vulnérables., que ce sont les coudées franches offertes aux distributeurs par la loi Lagarde qui ruinent aujourd'hui les producteurs de lait.

En outre il réaffirmera la position des députés européens du Front de gauche qui lors de la campagne des élections se sont engagés de faire tout leur possible au parlement pour arracher des réponses à la hauteur des exigences des producteurs comme par exemple : 1. l'instauration d'un prix minimum indicatif rémunérateur Européen. 2. la répartition de la plus value entre producteurs, transformateurs, distributeurs afin de garantir l'accès à l'alimentation aux consommateurs.

Parti communiste français

Paris, le 9 juin 2009.

 

Revue marxiste d'économie du PCF