Accueil > Actualité > Savoirs, culture & médias
 

A visiter

Collectif culture

L'éducation nationale en danger

ART, CULTURE : URGENCE !

La lettre du réseau école

Pour une appropriation populaire des médias

 
 
 

Loi ESR : « en finir avec la précarité dans l'enseignement supérieur et la recherche »

La nouvelle loi en préparation sur l’Enseignement Supérieur et la Recherche reste muette sur la question de la précarité dans ce domaine qui conditionne pour une part l’avenir scientifique du pays.

Près de 50 000 personnels travaillent aujourd’hui en CDD dans ce secteur d’activité. Des milliers sont condamnés à pointer à Pôle Emploi puisqu'on leur refuse aujourd’hui l’intégration dans les emplois statutaires auxquels leur donneraient droit leur qualification et pour lesquels ils ont été formés.

 

Cette situation, que dénonce le PCF, prend sa source dans la dotation misérable des établissements universitaires et EPST (Établissement public à caractère scientifique et technologique). A cela se sont ajoutés des choix politiques qui l’ont pérennisée et aggravée. Parmi eux, la réduction des dépenses publiques, la réduction du nombre de fonctionnaires, et le désengagement budgétaire de l'État. La délégation aux Universités de la gestion des emplois, dispositif accompagnant la loi LRU a encore ajouté à l’insupportable.

 

La montée en puissance de la recherche sur projet au travers de l’Agence Nationale pour la Recherche a développé cette logique court-termiste, dévouée aux stratégies des grands groupes capitalistes. Pendant qu’on précarise l’emploi scientifique, les groupes multinationaux (AVENTIS, SANOFI, Texas instruments ….) liquident leur potentiel de Recherche et Développement. Tout ceci est en droite ligne des traités européens et des logiques de marchandisation.

 

Le PCF réaffirme sa volonté d’en finir avec l’emploi précaire, vestige d’une vision archaïque du rapport au travail, profondément inhumaine pour ceux qui la subissent et incompatible avec l'épanouissement de la créativité scientifique.

On peut compter sur le PCF pour agir en faveur d’une programmation sur la législature de la résorption de l’emploi précaire dans l’Enseignement supérieur et la Recherche, et pour un véritable plan pluriannuel d’emplois statutaires de la Fonction Publique donnant la visibilité indispensable au développement de l’emploi scientifique de notre pays.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.