Accueil > Actualité > Savoirs, culture & médias

Violence à l'école : l'école a besoin de moyens, pas de répression !

le 20 December 2005

Le ministre de l'Education nationale, Gilles de Robien a présenté quatre pistes pour endiguer la violence à l'école, parmi lesquelles une permanence police-justice pour « écouter » les enseignants, ou encore la vidéosurveillance ou des portiques de détecteurs de métaux.

En janvier dernier déjà, Dominique de Villepin avait, en tant que ministre de l'Intérieur, décidé de lancer une vaste opération de contrôle d'identité à l'entrée de certains établissements scolaires. La proposition de faire rentrer la police dans les écoles est donc bien un projet de ce gouvernement. Ces mesures sont tout à fait inacceptables et inadaptées au dramatique manque de moyen dont souffre l'école aujourd'hui.

Le gouvernement a supprimé plusieurs milliers de postes d'adultes qualifiés dans les collèges et les lycées, il est évident que la mise en place d'une politique sécuritaire et répressive au sein même de l'école n'apportera aucune solution durable.

La meilleure des préventions reste de donner à l'école les moyens de fonctionner. Cela passe par le recrutement massif d'assistants sociaux, de conseillers d'éducations, de psychologues ou encore d'éducateurs.

Parti communiste français

Paris, le 20 décembre 2005

     

    A visiter

    Collectif culture

    L'éducation nationale en danger

    ART, CULTURE : URGENCE !

    La lettre du réseau école

    Pour une appropriation populaire des médias