Accueil > Actualité > Elus
 

Le Parti communiste français dispose de parlementaires à l'Assemblée nationale et au Sénat, ainsi qu'au Parlement européen. Ce sont bien sûr des élus de combat face à la crise, des élus porteurs d'alternative et de propositions.

Nous recensons ici les propositions de loi qu'ils soumettent régulièrement au débat parlementaire.

 
 
 

"Une régression historique du droit du travail" Intervention d'A. Chassaigne sur le projet de loi de "sécurisation de l'emploi"

Le 2 avril dernier, lors de la présentation à l'Assemblée nationale de la loi transcrivant l'Accord National Interprofessionnel – cet ANI qui nous veut du mal - André Chassaigne, président du groupe Front de gauche, interpelle le gouvernement et les parlementaires sur son caractère régressif. Parlant d'un "véritable coup de poignard dans le dos des salariés et d'une régression historique du droit du travail" et citant le juriste du travail Laurent Garrouste « la transposition de l'ANI en loi signifierait une nouvelle avancé vers un régime du travail extrêmement régressif politiquement et socialement ». « Un coupe-gorge » comme disait récemment un membre du Bureau national du PS.

Près de 4500 amendements avaient été déposés par les parlementaires communistes et du Front de gauche vent debout contre ce projet de casse du droit du travail sécurisant plus les licenciements que les emplois et rejeté par la CGT et FO, les deux centrales syndicales majoritaires.

Des députés qui ne manquent pas non plus une occasion de rappeler que c'est à eux de faire la loi ! Pas au Medef...

Retrouvez ci-dessous l'intégralité de l'intervention d'André Chassaigne : démontage de "la publicité mensongère" quant à la porté du texte pour sécuriser l'emploi. Égrainant les reculs et "tartufferies" contenus dans cette loi.