Accueil > Actualité > Droits et société

C'est un grand dirigeant sportif et un ami qui disparait

Par Marie George Buffet, le 13 November 2009

C'est avec une immense tristesse que j'ai appris la mort d'Henri Serandour. Président du Comité national olympique et sportif français (CNOSF) jusqu'en 2009, il a toujours œuvré pour défendre l'accès au sport pour toutes et tous. Il a toujours préservé l'éthique du sport et l'esprit olympique et il a toujours voulu rassembler toutes les pratiques sportives au sein du CNOSF. Ancien Président de la fédération français de Natation, joueur invétéré de Water-Polo et membre du CIO, c'est un très grand dirigeant sportif que nous perdons tous.

Mais Henri Serandour était un ami et c'est avant tout un ami que je perds aujourd'hui. Pendant les 5 ans où j'ai été Ministre des sports, j'ai toujours pu apprécier sa détermination à porter très haut le sport et ses valeurs et ça à été un grand bonheur pour moi de travailler avec lui pendant ces années. Nous entretenions ensemble, une relation d'estime et de respect l'un pour l'autre.

Henri Sérandour s'est éteint hier à Dinard en Bretagne, région pour laquelle il avait un amour profond. J'ai une pensée toute particulière pour ses proches et pour le mouvement sportif tout entier qui est en deuil aujourd'hui.

Marie-George Buffet, ancienne Ministre des Sport, Députée.

Paris, le 12 novembre 2009.