Accueil
 
 
 
 

En Mai... Construisons ce qu'il nous plait !

La foule était immense, belle et rebelle. Le peuple de gauche a marché en masse dimanche dernier pour exiger du gouvernement un vrai changement de politique. Le changement attendu depuis le 6 mai 2012 pour mettre un terme aux 10 années de reculs sociaux, d’autoritarisme, de racisme, infligés trop longtemps par la droite dans notre pays.

Alors oui, les citoyennes et citoyens étaient en colère contre un gouvernement soumis à l’arrogance des marchés financiers et du patronat.

Le compte des promesses n’y est pas, la « guerre à la finance » n’a pas été déclarée, plus de 5 millions de personnes se trouvent au chômage, les usines ferment et l’Etat privatise... Les ouvriers de PSA, les Fralib, les Petroplus, Pilpa, Kem One... étaient eux aussi venus battre le pavé parisien pour défendre leurs emplois et l’industrie en France.

C’était une marche contre un système en faillite mais pas seulement, c’était surtout une marche des solutions, une marche pour la reconstruction d’un nouveau contrat de changement à gauche.

Enfin, c’était une marche qui a lancé des appels.

Des appels aux parlementaires socialistes pour que le 16 mai, ils votent la loi d’amnistie des syndicalistes et la loi contre les licenciements boursiers.

Des appels à construire, ensemble, des assises pour une refondation sociale et démocratique du pays qui se tiendront le 16 juin prochain.

Des appels à résister nationalement contre la fermeture des usines.

Des appels à multiplier les initiatives, les Assemblées citoyennes avec les communistes et le Front de gauche pour construire un changement réel.

 

Notre marche citoyenne ne doit pas rester sans lendemain, aujourd'hui nous reprenons le chemin, truelle à la main, pour construire cette fois des fondations solides pour le redressement de la France. Pierre Laurent, secrétaire national du PCF