Accueil > Font de gauche
 

L'humain d'abord - L'intégrale à lire ou à télécharger

Le programme du Front de gauche et de son candidat commun Jean-Luc Mélenchon - L'humain d'abord

L'agenda

On leur fait un dessin

On va leur faire un dessin, la web-série

 
 
 

Assises du 16 juin: « une étape pour changer de cap » (Front de gauche)

Pour le Front de gauche, après le succès de la marche du 5 mai, celui des Assises du 16 juin ouvre une perspective et un espoir à gauche.

Plus de 2000 participants, 7000 connexions vidéo pour suivre les ateliers et la plénière, 70 intervenants représentants ou personnalités issues de plusieurs dizaines d'organisations.

Dimanche à Montreuil, de nombreuses forces sociales et politiques parmi celles qui ont assuré, il y a un an, la victoire sur Nicolas Sarkozy, se sont retrouvées pour affirmer ensemble, l'urgence de changer de cap politique en France et en Europe.

L'évènement est d’autant moins à banaliser que quelques heures plus tard, tombaient les résultats du 1er tour de la partielle de Villeneuve sur Lot. C'était un nouveau coup de semonce après Beauvais, venant attester de l'impasse politique et des régressions démocratiques dans lesquelles nous conduisent tout droit, les choix du pouvoir actuel ; dans ce cas, l'Austérité plus l'affaire Cahuzac amenant à un duel UMP/FN au 2ème tour de la législative.

Dès lors, la convergence entre forces du changement autour de propositions permettant de sortir de la crise, et ouvrant la perspective d’une majorité alternative est l'une des questions majeures qui nous est posée. Le Front de Gauche entend y œuvrer avec toutes les forces et les citoyens partageant cet objectif.

La journée du 16 est une étape supplémentaire d’un processus qui doit se poursuivre, partout dans le pays dans l'objectif d'être immédiatement utile aux mobilisations contre la réforme des retraites, le traité transatlantique, l’acte III de la décentralisation...

Il y a actuellement 3 réactions

  • Changer de cap, partir du prolétaire/citoyen

    Oui il faut construire à partir du mouvement social, mais pour l’heure il n’a malheureusement pas les armes suffisantes. Sous l’aire Sarkozy le mouvement social était dans la rue, avec le gouvernement Hollande il n’a plus à y descendre, mais pour maîtriser et le travail et la finance il doit conquérir et construire la Démocratie Communiste partout, entreprise par entreprise, qu’elles soient en difficultés ou pas. Le mouvement social, le mouvement populaire semblent anesthésiés, ce qui est faux, simplement ils n’ont pas les bonnes armes démocratiques qui leurs permettraient de dépasser le capitalisme pour aller vers mieux et plus de sens du bien commun, vers toujours plus de communisme.

    Pour dépasser le social-libéralisme du gouvernement actuel englué dans les dictats que le capitalisme lui impose, il faut changer de langage, donner du sens et changer la forme des luttes. Tout le monde s’accorde à dire que la société est en quête de sens et le Parti Communiste Français ne parle ni du communisme ni de sa démocratie. Nous sommes dans une démocratie libérale qui alimente le capitalisme, si la Démocratie Communiste prenait son envol alors le mouvement social se mobiliserait dans toutes les entreprises pour démocratiser et le monde du travail et le monde de la finance. La droite et l’extrême droite seraient définitivement battues. Cela mérite une Conférence Nationale.

    Oui le mouvement social peut construire une autre société. Par contre les dirigeants politiques et élus qui le soutiennent ont besoin de revoir leur stratégie. En finir avec la prise du pouvoir par le haut, permettre à chaque prolétaire/citoyen d’acquérir les connaissances politiques nécessaires pour transformer toute la société, demande une autre forme d’organisation politique que celle du régime des Partis. Sortir de la démocratie libérale c’est possible si l’on accepte les règles du jeu de la Désignation par Reconnaissance, qui de fait, élimine toutes les nocivités de la professionnalisation, les ambitions personnelles et le carriérisme politique. Nous devons sortir du régime des Partis qui s’autodétruisent.

    Ce qui aurait l’avantage d’en finir avec les querelles entre les Partis politiques et l’hégémonie partisane, plus ou moins visible, mais véritable fléau qui mine toute la gauche. Sortir du combat fratricide, c’est possible, le combat contre doit cède la place au construire pour. Avec la Démocratie Communiste chacun est en position d’innovation et de construction, de plus les ambitions individuelles ou collectives sont impossibles. Ceux qui sont désignés par reconnaissance assument les missions politiques dont ils ont la charge et partout, de l’entreprise à la banque et dans la cité. Ils sont réellement en adéquation avec ceux qui les ont désignés. S’ils ne sont pas reconduis, ils n’en subissent aucun préjudice, puisque de fait avec la Désignation par Reconnaissance personne ne peut savoir à l’avance qui va sortir du chapeau. Ainsi c’est l’assurance que le prolétaire/citoyen acquière sa souveraineté pleine et entière.

    Avec un gouvernement socialiste qui ne peut pas faire du socialisme, le mouvement social peut imposer une politique communiste pour construire partout du socialisme. Que sera-t-elle cette politique, personne ne peut la prédire, mais en démocratisant la finance en la recyclant pour le bien commun, le communisme peut prendre un nouvel essor. C’est l’affaire de chacun à se mêler de tout et c’est la Démocratie Communiste qui fait lien, et donc qui construit le rassemblement, base solide du mouvement social, et du mouvement populaire. Pour maitriser la finance il faut en passer d’abord par les concepts de la Démocratie Communiste.

    Par Béziat Aline, le 21 juin 2013 à 04:09.

  • CHANGER DE CAP.1972-2013.Construire à partir du mouvement social

    Mercredi 19 juin 2013 CHANGER DE CAP.1972-2013.Construire à partir du mouvement social,du mouvement de la société dans toutes ses formes,populaires et "savantes",dans l'action et dans le "discours" qu'elle contient....

    http://pierre.assante.over-blog.com/article-changer-de-cap-1972-2013-con...

    Par Pierre Assante, le 19 juin 2013 à 19:36.

  • Bonne chose !

    Cette Journée est une excellente initiative et je remercie les groupes qui ont participés à faire bouger les lignes sur la base du rassemblement initiale et du projet "l'Humain d'abord" EELV dont certains responsables étaient présent revient par des prises de paroles (hors Assises)par mr Placé. Ce monsieur dresse déjà un triste bilan des 1 an de hollandréou. De plus, il essait encore de jouer la montre alors qu'il sait ce que fera Hollandreou sur les retraites, l'Ani , etc. J'ai plus aucun respect pour les Verts qui tournent ainsi le dos au Peuple. Mr Placé confirme que le projet "Ecolo" du FdG n'est pas mauvais et plutôt en bonne évolution, mais il choisi de rester dans le sillage du looser Hollande. Il n'imagine pas l'impact qu'il aura au prochaine élection où l'ensemble de son Parti EELV sera associé au PS dans le plus triste échec de la gauche depuis les 40 dernières années. Je reste certains que le FdG va tenir son rang lors des Municipales et que j'espère que les socialistes qui ont fait tant de mal au Peuple sera durement "puni". EELV à encore 3 mois pour choisir ! soit il travail avec le FdG dans une coalition de redressement social. soit il disparaitra des écrans avec ses Maîtres socialos. La trahison se paye cash. J'ai apprécié la net évolution de Mr Laurent pour marquer plus nettement nos différences avec Solférino et sa bande. le FdG est l'avenir. Le temps nous donnera raison et les forces.

    Par serge69, le 19 juin 2013 à 07:29.