Accueil > Actualité > Economie & social

La CPAM doit informer les femmes enceintes sur leurs droits

le 07 March 2010

Le rapport de la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations confirme que les ségrégations à l'égard des femmes enceintes au travail ne font que s'aggraver. Des employeurs passent outre le respect de la santé des femmes et des futurs enfants au nom de la rentabilité. De nombreuses études révèlent également qu'au-delà du non respect des conditions de travail aménagées, toutes les femmes salariées qui ont eu une ou des maternités sont pénalisées dans la promotion de leur carrière et dans l'évolution de leur salaire. Cela se vérifie lors de l'attribution des pensions retraites. Pourtant, le code du travail précise nombre de mesures afin de soulager la pénibilité du travail et protéger les femmes enceintes. Ces femmes sont aujourd'hui confrontées à des entreprises hors la loi qu'il faut fermement condamner.

Nous exigeons avec les organisations de salarié-es que la CPAM soit en mesure, dès la déclaration de grossesse, d'informer les femmes enceintes sur leurs droits et que la loi du 23 février 2006 sur l'égalité femmes/hommes soit intégralement appliquée sous peine de sanctions financières auprès de l'employeur.

Parti communiste français

Paris, le 7 mars 2010.

 

Revue marxiste d'économie du PCF