Accueil > Actualité > Economie & social

Tremblay : la présence d'une vraie police de proximité devient urgente

le 03 April 2010

La ville de Tremblay (93) a eu à subir une lourde épreuve après le « caillassage » et l'incendie de bus dans la cité du « Grand ensemble ». Ce caillassage faisait lui même suite à une importante opération de police l'avant-veille.

Nous condamnons ces actes qui aggravent le mal-vivre des habitants, déjà touchés dans leur quotidien par la précarité et la mise en cause des services publics...

Le PCF tient à apporter son soutien à François Asensi, Maire de Tremblay qui, chaque jour, doit faire face au désengagement de l'Etat Nous réitérons notre demande et exigeons du Ministre de l'Interieur qu'il entende la population et décide le retour d'une vraie police de proximité dont la permanence est un gage d'efficacité pour la tranquillité publique et le mieux-vivre.

Il faut même aller plus loin. La présence des adultes dans les écoles, les collèges et la création des postes suffisants sont indispensables. Il faut renforcer la présence des services publics, seuls vrais services de proximité aux habitants. La prévention, l'éducation, l'accès à la formation et à un emploi doivent être des priorités pour que respect de l'autre et droit de vivre dans la sécurité retrouvent un sens.

Enfin, la diffusion du reportage sur les trafics de drogue à Tremblay montre une fois de plus le département sous un jour sombre et nous le regrettons. La Seine-Saint-Denis, c'est aussi une autre réalité que celle que plusieurs millions de personnes ont vu lundi soir. La Seine-Saint-Denis c'est surtout des hommes et des femmes, une richesse culturelle et citoyenne, un potentiel énorme pour l'avenir de notre pays.

Parti communiste français

Paris, le 2 avril 2010.

     

    Revue marxiste d'économie du PCF