Accueil > Actualité > Actualité international
 

Lettre Relations Internationales

Dernière publication

 
 
 

Palestine-Israël : Une paix juste et durable

LE SENS DE NOTRE COMBAT

La « Question de Palestine »... c’est ainsi qu’il faut nommer cet enjeu majeur des relations internationales : un enjeu politique, géopolitique, humain et même éthique. Comme le dit le grand écrivain libanais Elias Khoury : « La cause palestinienne est un indice de la moralité humaine ».

Ce qu’on appelait le processus de paix est mort depuis la « promenade » d’Ariel Sharon sur l’Esplanade des Mosquées à Jérusalem en 2000. Cette provocation voulait dire : nous sommes tellement « chez nous » ici et partout ailleurs que nous allons continuer la colonisation quels que soient les accords conclus, les engagements pris, les résolu- tions de l’ONU, les dispositions du droit international. C’est cela qui continue de se produire dans une consternante et totale impunité.

Pourtant, par 138 voix pour, 41 abstentions et 9 contre, l’Assemblée générale de l’ONU a fait de la Palestine un état observateur au sein des Nations unies Ce vote historique1, acquis le 29 novembre 2012 (journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, acte l’existence politique d’un état. Ce fut une réelle avancée... Washington et Tel Aviv qualifièrent cette décision «d’obstacle à lapaix» et menacèrent de sanctionner l’Autorité palestinienne. Comme si les coupables pouvaient être crédibles sous le masque hypocrite de la victime ! C’est en effet la politique israélienne qui appelle des sanctions.

Le 29 novembre 1947, l’Assemblée générale votait le plan de partage de la Palestine. Cette même Assemblée, 65 ans après, a rappelé l’exigence de l’édification d’un état palestinien à côté de l’état d’Israël, un choix fondamental soutenu par le PCF comme par tant d’autres forces politiques et sociales en France et en Europe.

La décision de l’Assemblée générale en 2012 rappela avec force la nécessité d’en finir avec la colonisation et l’occupation et celle d’édifier un état palestinien dans les fron- tières d’avant juin 1967, avec Jérusalem-Est pour capitale.

Respect du principe du droit au retour pour les réfugiés; libération de l’ensemble des prisonniers dont Marwan Barghouti ; levée du blocus de Gaza ; destruction du mur d’annexion... Toutes les politiques qui ont nourri la colonisation, l’occupation et la ré- pression depuis des dizaines d’années doivent être démantelées. Ce qu’on appelle les termes de référence politiques et juridiques d’un règlement politique doivent être re- formulés avec force : une solution de paix juste et durable et la sécurité pour tous... cela ne peut être que le fruit de l’application du droit et des résolutions de l’ONU.

Ce combat reste une priorité de l’action des communistes pour la paix et pour un monde plus solidaire.

Jacques Fath