Accueil > Actualité > Economie & social

SNCF : le gouvernement doit ouvrir les négociations sur l'ensemble des revendications

le 13 avril 2010

SNCF : le gouvernement doit ouvrir les négociations sur l'ensemble des revendications

Lettre envoyée hier, par Pierre Laurent, Coordinateur national du PCF et Conseiller régional d'Île-de-France, au Premier Ministre François Fillon, à propos du rôle de l'État dans le conflit social à la SNCF.

« Alors que depuis six jours des milliers de cheminots sont mobilisés, la direction fait le choix de la poursuite du conflit en conditionnant l'ouverture de négociations à l'arrêt du mouvement. Un tel refus est pour le moins surprenant dans une grande entreprise publique dont les choix stratégiques ont des conséquences directes sur la vie de l'ensemble de nos concitoyens, et en Île-de-France, des millions de Franciliens pour lesquels ce service public est indispensable.

En effet, la qualité du service et l'avenir de la SNCF elle-même sont aujourd'hui interrogés par les 22 000 emplois supprimés depuis 2002 au sein de l'entreprise et les 3700 suppressions supplémentaires programmées en 2010. La progression de la souffrance au travail dans notre société nécessite par ailleurs, dans cette entreprise comme partout en France, l'engagement d'un dialogue sérieux sur les conditions de travail des agents. Enfin, vous conviendrez que le choix de la direction de la SNCF de restreindre la part de ses moyens consacrés au fret ferroviaire va à l'encontre de la nécessaire réponse à apporter au défi posé par la crise environnementale actuelle.

En portant des propositions sur l'emploi, les conditions de travail et le fret ferroviaire, les cheminots visent la défense et la promotion du service public.

Des milliers d'usagers attendent eux aussi l'ouverture immédiate de négociations. Le règlement de ce conflit relève de l'intérêt de la population et de la SNCF.

Aussi, je vous demande, Monsieur le Premier Ministre, de bien vouloir vous prononcer en faveur de l'ouverture, sans aucun préalable, de négociations sur l'ensemble des revendications des agents en grève. »

Pierre Laurent, Coordinateur national du PCF

Paris, le 13 avril 2010.

 

Revue marxiste d'économie du PCF