Accueil
 

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF

Pierre Laurent
 
 
 

Note S&P dégradée : « arrêter de suivre des consignes qui mènent le pays à la ruine »

La France voit de nouveau sa note souveraine abaissée d'un cran. Les vampires des marchés financiers que sont les agences de notation réclament toujours plus de saignées avec toujours comme seule et unique prescription : l'austérité comme traitement à vie.

Une majorité d'électrices et d'électeurs n'ont pas voté au printemps 2012 pour livrer la politique économique de la France aux marchés financiers. Est-ce donc cela "l'union sacrée" proposée hier par le Président de la République ? S'aligner sur les exigences de Standard & Poor's en confirmant le cap de l'austérité alors que 9 français sur 10 veulent un changement de politique ?

Ces consignes et ce cap mènent le pays à la ruine. La France n'est pas condamnée à poursuivre une politique qui est partout en échec et qui nourrit désespérance, chômage et précarité. Il y a une alternative, des solutions, et ce n'est sûrement pas Standard and Poor's qui en montre le chemin.

Olivier Dartigolles, porte parole du PCF

Il y a actuellement 5 réactions

  • Les communistes on ne les voit plus

    Les communistes on ne les voit plus ; dommage, mais pourtant malheureusement VRAI. Plus rien ne distingue ce parti des autres depuis que ---pour se moderniser--- sans doute les fondamentaux , comme on dit puis de nos jours ont été escamotés............ A quand le retour ?

    Par tagarin, le 22 November 2013 à 16:14.

  • Au webmestre !

    Lorsqu'un nouveau document est mis en ligne, il serait bon qu'il soit daté !

    Par Ivan, le 11 November 2013 à 14:04.

  • S & P, jacquerie bretonne et luttes de classe

    Quelle peut bien être la légitimité de ces agences de notation ? Déjà le fait qu'il y en ait plusieurs montre bien que les critères utilisés sont fluctuants, donc du simple point d evue rationnel, le doute s'installe sur leur sérieux, et d'autre part, elles ne sont que les gardiennes zélées de l'ordre libéral, elles servent la soupe à la spéculation des marchés financiers. Par ailleurs, il nous faut être vigilants à ce qui bouge; vigilants, pas naïfs. Il ne faudrait pas confondre bonnets rouges et drapeau de même couleur. La révolte qui monte n'est certes pas révolution, mais comme tout mouvement de ce genre elle est grosse de plusieurs possibles. Un 6 février 34 est possible, la droite, fifille et son filipot sont à l'affut. Mais aussi les paysans bretons, les spoliés de Fralib, ceux de Good Year et bien d'autres entrent en lutte, en lutte de classe, qu'ils en aient conscience ou pas. Là est le rôle du PCF, dégager la perspective, ouvrir une alternative politique aux luttes, les faire monter en puissance et en niveau politique. La présence des militants DANS les luttes est indispensable, mais une expression ferme et claire de la direction du PCF aussi. Les directions syndicales, celle de la CGT et de la FSU en particulier ont leur mot à dire et un rôle majeur à jouer dans la convergence des luttes et l'expression des revendications populaires. Les incantations et insultes à ceux qui sont trompés et manipulés sont contre-productives, on attendait mieux de dirigeants politiques du FG, même si pour certains et malgré un réel talent d'orateur, on n'a jamais eu d'illusion.

    Par Ivan, le 11 November 2013 à 13:59.

  • abaissement de la note

    A mon avis cette manoeuvre de la part de S&P est une réponse à la reculade du gouvernement devant la "Fronde des Bonnets Rouges". la plus grande peur des marchés étant que le chaos s'installe,leurs "conseils" ont glissé dans l'oreille de notre premier ministre de reculer provisoirement pour éteindre le feu mais lui ont donné un solide argument pour continuer à pressurer les citoyens...Vue des Etats Unis ces manifs ont une allure qui ressemble à 68 ou 1789. On aurait dû le dire aux patrons du CAC40, aux agriculteurs pollueurs, aux camionneurs pas moins pollueurs qu'il ne fallait pas faire de telles manifs. A moins que ces mouvements, en se donnant une allure populaire, donnent une bonne conscience d'avoir lutté aux exploités et se trouvent englobés dans une campagne plus dure de resserrement de l'étranglement du pays. Où Ayrault va-t-il trouver les milliards qu'il comptait donner aux entreprises du CAC 40 ? Parce que chose promise, chose due, n'est-ce pas ?

    Par maris49, le 09 November 2013 à 17:45.

  • Ok avec la déclaration, mais la chute !!!!

    il y a une alternative et ce n'est surement pas SandP qui en montre le chemin !!!! Mais quelle alternative, quel chemin, Il faut que notre parti passe à l'offensive, que l'on décline nos propositions... Il faut continuer le Front de Gauche, mais ne pas se dissoudre dans le FdG

    Passons à l'offensive, dans les médias, sur les murs, dans les boites à lettre, devant les entreprises, et tout cela dans le cadre d'une grande campagne de renforcement

    Les communistes on ne les voit plus, ils ne sont plus audible, l'avant garde révolutionnaire, debout !!!

    Par CHRISTIAN TRAMOY, le 08 November 2013 à 14:29.