Accueil
 
 
 
 

Le Front de gauche appelle à une fiscalité agricole juste (FDG)

Les privilégiés défendent leurs privilèges. La FDSEA et Jeunes Agriculteurs d'Ile-de-France appellent à un blocus de Paris aujourd'hui. Ces organisations s'opposent à l'accroissement de la TVA, à l'écotaxe, mais aussi aux "réglementations environnementales toujours plus exigeantes" et à "une politique agricole qui n'est que (...) redistribution sociale". Le Front de gauche regrette le décès qui a eu lieu dés les premières heures de blocages.

Rappelons que les mécanismes de la PAC actuelle (dont les aides sont proportionnelles à la dimension des exploitations, et restent aussi élevées même en cas de flambée du prix des céréales) permettent à une petite minorité de gros agriculteurs - et notamment les grands céréaliers des régions les plus riches- de se constituer des fortunes, alors que le monde agricole dans sa grande majorité souffre de la dérégulation et de la libéralisation des marchés agricoles au nom de la "compétitivité". Cette compétitivité est mise en oeuvre par l'Europe avec le soutien de la droite et des sociaux-démocrates européens et avec la complicité d'une partie des syndicats agricoles français. Chaque jour deux agriculteurs se suicident en France !

Et voit maintenant les privilégiés de cette politique tenter de surfer sur le mécontentement actuel pour défendre leurs privilèges, quelque peu amoindris par les timides décisions en matière de redistribution relatives à la nouvelle PAC.

Le Front de gauche de l'agriculture appelle le monde agricole à ne pas se tromper de combat et à ne pas se laisser berner par une minorité attachée à la préservation de ses privilèges et essayant d'entraîner le reste des agriculteurs dans son sillage.

Le Front de gauche de l'agriculture appelle l'ensemble du monde agricole à manifester le 1er décembre prochain pour une révolution fiscale permettant une juste contribution de chacun qui doit, dans le domaine agricole, favoriser l'emploi agricole et non la course à l'investissement et les grandes sociétés comme c'est le cas aujourd'hui.

 

Pour le Front de gauche

Il y a actuellement 1 réactions

  • un maraicher de Seine Maritime

    Effectivement il y a deux suicides de paysans par jour mais je n'irai pas manifester le premier décembre . Jean luc Mélenchon doit s'expliquer en " philosophe" sur l'utilisation du terme esclave, ce qu'il entend réellement par là , en historien aussi ( je pense à des événements précis lors de la constitution de l'espace vital des nazis à l'est, ce terme revenant en permanence dans le vocabulaire des bourreaux). De quel droit un homme quelqu' il soit se permet il d'insulter des gens du peuple ainsi et, implicitement d'admettre que lui serait totalement libre et libéré . J'ai été déçu par les autres leaders du front de gauche qui finalement n'ont rien dit, donc acquiescent d'une certaine manière . C'est quelque chose de trop grave qui doit se régler " en famille " avec profondeur et argumentations

    Par sylvain.lecointre, le 21 November 2013 à 12:23.