Accueil
 
 
 
 

PMA : Le gouvernement ne doit pas céder sur l'égalité

La Procréation Médicalement Assistée (PMA) est un droit réservé aux couples hétérosexuels dont l’extension aux couples de femmes vient d’être enterrée par le gouvernement. Ce renoncement est un coup porté au droit des femmes et à l’égalité entre les couples homosexuels et hétérosexuels.

Prévu initialement dans la loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe, la PMA a d’abord été reportée pour figurer dans la loi sur la famille. Céder sur cette question reviendrait à donner l’impression d’un signe d’encouragement aux forces les plus réactionnaires qui ont choisi ce sujet comme fonds de commerce.

Nous refusons de céder sur l’égalité, et demandons au gouvernement de revenir sur sa décision. C’est pourquoi nous participerons au rassemblement qui aura lieu ce soir à 19 heures devant le Ministère de la Famille.

Ian Brossat, président du groupe PCF/PG au Conseil de Paris, responsable national de la Commission du PCF LGBT
Laurence Cohen, sénatrice du Val-de-Marne, responsable nationale de la Commission du PCF Droits des femmes
Jean-Luc Gibelin, responsable national de la Commission du PCF Santé-Protection Sociale

Il y a actuellement 2 réactions

  • Débat

    Je suis atterré de constater que sur un problème aussi prégnant sur la société et son devenir, aucune réponse ni aucun autre commentaire n'ait été posté. Le débat au sein du Parti est bien malade s'il n'est pas capable de poser ce type de problème en termes idéologiques, d'autant plus qu'il y a énormément de choses à dire, et que je n'ai pas nécessairement raison. Je recommande ici la re-lecture d'Engels (l'optimiste indécrottable que je suis va jusqu'à supposer que les responsables de ces choix l'ont lu...). "L'origine de la famille de la propriété privée et de l'état"

    Par Ivan, le 17 January 2014 à 13:47.

  • Attention à l'engrenage

    C'est un terrain glissant là de parler d'égalité à propos de PMA pour les couples de femmes homosexuelles. En effet, au nom de l'égalité demain, des couples homosexuels masculins pourront demander aussi cette PMA, au nom de l'EGALITE, on ne peut rien refuser, or ça signifie quoi ? Cette égalité, PMA donc pour couples homosexuels masculins, elle est techniquement possible, ne nous y trompons pas. Soit la solution libérale simple, par GPA (gestation pour autrui) soit par implantation de fœtus sur un homme, c'est déjà techniquement faisable. Au nom de ce qui est possible, à terme si on considère comme "immoral" la GPA et trop lourd l'implantation fœtale chez un mâle, c'est le bébé éprouvette, légal ou non (on trouvera bien des labos US ou autres pour le faire) et puisqu'on en est là, autant manipuler génétiquement pour avoir des bébés "parfaits"... Eugénisme ! Donc réfléchir, se donner le temps de la réflexion. On peut déjà faire de la sélection à partir d'une simple prise de sang. Nous sommes arrivés à un stade où la science est en capacité de nous donner des moyens d'action insoupçonnés sur le devenir même de l'humanité. La transhumanité est possible. La question aujourd'hui est celle des choix à opérer, doit-on faire tout ce qu'on sait faire ? Par exemple on commence à savoir manipuler la mémoire créer de faux souvenirs, etc... Cette question, comme on peut voir dépasse largement le seul monde homosexuel, c'est un vrai problème de société sur lequel la réflexion doit prendre le pas sur l'émotion et se donner le temps. Je crains là qu'au nom d'un modernisme avant-gardiste de mauvais aloi on se précipite un peu vite. Au moins lançons le débat avec les citoyens et les scientifiques (qui sont aussi des citoyens).

    Par Ivan, le 12 January 2014 à 20:30.