Accueil
 

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF

Pierre Laurent
 
 
 

Bien commencer l’année 2014

 

Autant nous étions content de voir l’année 2013 s’achever, grâce à Nelson Mandela, sur une pensée universelle, profondément humaniste et rassembleuse, autant 2014 commence bien bas avec le buzz médiatique autour du sinistre Dieudonné. Voici donc que l’humoriste préféré de Jean-Marie Le Pen revient sur le devant de la scène, suscite des adeptes avec sa « quenelle » honteusement nazie, égraine un antisémitisme d’une violence telle qu’on peut se demander ce qu’attend la justice pour réagir. L’antisémitisme, dont il importe peu de savoir s’il est pré ou post colonial comme se le demande doctement Le Monde, n’est pas une opinion, c’est un délit et ceux qui le propagent doivent être poursuivis et condamnés. Ce n’est pas Manuel Valls qui doit s’occuper de cette question, au risque de transformer Dieudonné en victime voire même en héraut de la liberté d’expression.

C’est à la Garde des sceaux, Christiane Taubira, du haut de la stature morale qu’elle vient légitimement d’acquérir, qu’il revient de donner des ordres au Parquet général pour poursuivre ce triste sire au nom de la loi Gayssot, en y mettant toute l’autorité de l’État.

Persister dans le choix de l’autoritarisme au détriment de la justice nous amène à nous demander si on ne poursuit pas d’autres objectifs que la lutte contre le racisme et l’antisémitisme. Cessons de jouer avec le feu. Dieudonné est une des formes du combat lepéniste et plus largement populiste qui gangrène la société française, cultive la haine et la division, dresse les victimes du système les unes contre les autres et tente de substituer à la lutte de classes entre les riches et les pauvres un affrontement identitaire entre tous les dominés, mortifère pour tous. Ce sont les mêmes qui ne parlent plus d’ouvriers, d’immigrés, de chômeurs  mais de noirs, d’africains, de maghrébins ou de roms. Les mêmes qui nous expliquent que l’appartenance ethnique détermine forcément des comportements vestimentaires, gastronomiques ou délictueux. Les mêmes, qui après avoir dressé les Français contre l’islam accusé de tous les maux notamment d’être incompatible avec la démocratie, nous disent aujourd’hui qu’il faut dresser les musulmans contre les juifs. Eric Zemmour et Dieudonné sont les deux visages d’une même pensée, un « naturalisme social », qui fait de l’homme un loup pour l’homme, et tente de les opposer les uns aux autres. Mais il y a loin de la coupe aux lèvres.

La société française ce n’est pas cela. Elle recèle des trésors de solidarité, une volonté  de combattre la tentation raciste et xénophobe, une capacité de résister à toutes les entreprises de division.

Une pétition circule sur internet pour demander à la Justice de classer la « quenelle » comme un geste raciste. La signer pour moi sera bien commencer l’année 2014 que je vous souhaite belle, fraternelle et combative.

Alain Hayot (La Marseillaise, le 4 janvier 2014)

 

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

Persister dans le choix de l’autoritarisme au détriment de la justice nous amène à nous demander si on ne poursuit pas d’autres objectifs que la lutte contre le racisme et l’antisémitisme.

Alain Hayot Par Alain Hayot