Accueil
 
 
 
 

Semences paysannes : « Une première victoire syndicale »

Le PCF salue et soutient l’action de la Confédération paysanne qui a occupé la nuit dernière le GNIS (Groupement National Interprofessionnel des Semences) pour demander une exception agricole à la loi sur les contrefaçons afin que les paysans ne voient pas leurs récoltes saisies ou détruites à la moindre demande de multinationales. Le gouvernement s’est engagé à présenter un amendement pour sursoir à cette mesure. C’est une première victoire syndicale.

Dans les luttes comme au Parlement les communistes sont mobilisés et font du droit des paysans à utiliser leurs propres semences végétales comme animales un principe, une des conditions pour promouvoir une agriculture paysanne répondant à la satisfaction des besoins humains.

 

Avec le Front de Gauche, notre engagement est total dans la bataille contre la brevetabilité du vivant.

Nous appelons les citoyens et leurs élus à la conquête de leur souveraineté alimentaire qui ne peut être livrée aux mains des grands semenciers, intérêts privés et marchés spéculatifs.

 

Xavier Compain, Responsable « Agriculture, Pêche, Forêt » au PCF

Il y a actuellement 1 réactions

  • agriculture paysanne

    Bravo à la confédération paysanne pour la défense des exploitations familiales.Le droit des paysans à utiliser leurs propres semences végétales comme animales est un principe non négociable pour promouvoir une agriculture paysanne répondant à la satisfaction des besoins humains. Il faut refuser d'être les otages des multinationales de l'agro alimentaire qui veulent mettre en place l'arme alimentaire avec la seule possibilité d'utiliser les semences que eux seules produisent. C'est un exemple de plus de la dictature du Capital contre les peuples.

    Par gilles21, le 26 January 2014 à 10:10.