Accueil > Actualité > Actualité international
 

Lettre Relations Internationales

Dernière publication

 
 
 

Ukraine : Déclaration du PCF

Par la voix de son secrétaire national, Pierre Laurent, sénateur de Paris, le Parti communiste français s'est adressé aujourd'hui au président François Hollande pour qu'aucune décision de la France dans la crise ukrainienne ne soit prise sans consultation en amont des chefs de partis et des présidents de groupe au Parlement.

L'Ukraine est sous le feu depuis trois mois d'une lutte sans merci pour le pouvoir de ses oligarchies, toutes plus avides et corrompues les unes que les autres et qui se sont enrichies grâce aux politiques néo-libérales soutenues tant par l'UE que par la Russie.

L'Union européenne, la Russie, les États-Unis par l'intermédiaire de l'OTAN ou directement ont versé dans la surenchère, la démonstration de force et l'escalade militaire. C'est le peuple ukrainien qui est pris au piège entre la peste et le choléra.

Cette logique a pour toile de fond l'enjeu stratégique que représente l'Ukraine pour les grandes puissances qui s'affrontent dans une guerre économique féroce. 70 % du gaz et du pétrole russes transitent par l'Ukraine, et l'Europe représente 90 % des achats de pétrole russe. Ce n'est pas le retour de la Guerre froide à laquelle nous assistons mais bien à un conflit au sein du G8 entre, d'une part, les États-Unis, appuyés par l'UE et servis par l'OTAN, et, d'autre part, la Russie, pour sauver ou conquérir leur place parmi les puissances mondiales.

À l'instar de l'Allemagne qui met en place un groupe de contact, la France devrait jouer un rôle premier pour se démarquer significativement de l'OTAN et pour stopper l'escalade militaire. Le but de la France devrait être de contribuer à un processus qui mène au retrait à terme de toutes les forces militaires étrangères aujourd'hui présentes sur le sol ukrainien.

L'Ukraine ne doit pas servir de « zone tampon » ou de « zone militarisée », unique ou coupée en deux, où Américains, Européens et Russes se jaugeraient sur le dos des Ukrainiens.

La France doit aussi avoir pour objectif premier la mise en place d'un véritable processus démocratique en Ukraine permettant au peuple ukrainien de reprendre la pleine maîtrise de sa destinée.

La nouvelle faction oligarchique aujourd'hui aux affaires projette une élection présentielle le 25 mai dans une situation hautement tendue, où l'extrême droite et les groupes néo-nazis dictent à l'opposition sa ligne politique et font régner la terreur dans le pays.

Ni la France, ni l'UE ne peuvent s'inscrire dans une telle démarche quand il s'agirait au contraire d'aider les forces démocratiques, en butte à la violence de l'extrême droite, à prendre le dessus pour que s'engage un véritable processus de réformes démocratiques, sociales et constitutionnelles. La France devrait appuyer les forces démocratiques et progressistes ukrainiennes qui plaident pour que le peuple ukrainien puisse se prononcer par voie référendaire sur les réformes à engager.

Il faut s'extraire de la logique de guerre et de ce tête-à-tête cynique « Occident » - Russie, et dans l'objectif d'appuyer les efforts de l'ONU et de son secrétaire général qui rencontre aujourd'hui le ministre russe des Affaires étrangères, la France devrait prendre l'initiative d'appeler à la tenue d'une table-ronde sous l'égide des Nations unies et de son conseil de sécurité réunissant autour de l'Ukraine, l'UE, les États-Unis et la Russie devant trouver un accord de sortie politique de crise sur deux points immédiats : l'arrêt de l'escalade militaire et la mise en place du processus démocratique.

La France, enfin, a une responsabilité particulière pour que l'Union européenne revoie de fond en comble ses relations avec la Russie et travaille avec elle à l'élaboration d'une politique de voisinage qui dépasse les tensions et ruptures du passé par la mise en place d'un partenariat de haut niveau fondé sur des échanges économiques, politiques et culturels dans un cadre de sécurité commune qui appelle au retrait des forces armées étrangères de l'Ukraine.

La France doit parler d'une voix qui lui est propre pour la paix et la démocratie.

Il y a actuellement 17 réactions

  • Marseillaise sur la place de

    Marseillaise sur la place de Donetsk www.ustream.tv/channel/artem77

    Par Andrei Trichine, le 10 avril 2014 à 19:37.

  • destruction enouie de locaux de partis par les groupuscules fasc

    La Déclaration de M. Petro Symonenko P.S. du PC Ukrainien: "Les délégués du PC Ukrainien arrêtent de siéger au "Rada" jusqu'à ce que les responsables de la destruction du siège du PCU n'aient pas répondu devant la justice !" - a déclaré le Premier secrétaire du PC Ukrainien, après une destruction inouie des locaux du parti par les groupuscules fascistes Ukrainiens,survenu à Kiev dans la nuit du 10/04/2014 . "Ils ont brûlé les livres et nos drapeaux, drapeaux de la victoire le mémoire de nos Grands Pères" a dit M Symonenko. https://www.youtube.com/watch?v=xERkaNjtInI

    Par Andrei Trichine, le 10 avril 2014 à 18:38.

  • La France derrière l'Allemagne et les USA

    Résumons : le Peuple fait une autre révolution "Orange"contre un régime d'oligarques corrompus qu'il a choisi par vote "démocratique", il se trouve d'autres leaders" eux aussi membres de l'oligarchie qui se tournent vers l'UE qui a profité jusqu'ici des esclaves salariés ukrainiens pour les mettre en concurrence avec les autres salariés de l'UE. L'UE qui a promis le paradis ne sait pas quoi faire de tous ces naïfs qui croient à la démocratie libérale; l'UE s'en remet à l'"ami qui vous veut du bien" US et ses fusées otanesques et qui roule les mécaniques. La Russie des oligarques intervient ... Bientôt une nouvelle guerre du gaz et du pétrole dans laquelle on sera tous engagés de gré ou de force? Avec une président qui nous ridiculise par ses discours martiaux en nous faisant croire que la France a prise sur ces évènements?... Nous aurions plus de poids en sortant de l'OTAN et de l'UE

    Par Joël Yan, le 06 mars 2014 à 23:41.

  • Le but de l'Otan avec le Putsch est de faire tomber la Russie!

    Le but du Putch d'extrême droite Ukrainien est bien d'intégrer l'Ukraine à l'Otan et d'exclure la flotte russe de Crimée. . Les masques tombent. Et les USA poussent à cela depuis le début.

    Par ZAPATA (non vérifié), le 06 mars 2014 à 18:39.

  • Il est évident que la Russie

    Il est évident que la Russie comme la Chine sont trop dépendant des USA et trop misé sur le capitalisme international piloté par le dollar. Russie et Chine communiste tireraient un très grand profit économique et industriel et donc politique à être plus indépendant de l'hyper puissance US C'est ce qu'a fait avec un succès éclatant la Chine communiste dans les télécoms, l'Internet et le numérique en construisant un réseau internet chinois full IP V6 complètement indépendant de l'ICANN US, en ayant 3 opérateurs publics champions du mobile et du fixe avec des centaines de millions de clients chacun, des équipementiers télécoms dont le fameux Huawei, qui n'a rien à envier à Cisco, Erickson ou Alcatel, un Google chinois (Baidu), un Amazon chinois (Alibaba), un Microsoft/face book chinois Tencent, un Apple/Sony/Sun Chinois, Lenovo, le tout avec 80% du marché chinois, etc.... C'est ce qu'a commencé la Russie mais qu'elle devrait accentuer en copiant la Chine communiste dans l'industrie de pointe (elle en a les moyens puisqu'elle a les universités, les mathématiciens les ingénieurs, qui construisent déjà des armes hypersophistiquées). Cette crise Ukrainienne est l'occasion pour la Russie à la fois de s'affirmer politiquement et donc économiquement et industriellement en sortant du tout pétrole et tout gaz.

    Par ZAPATA (non vérifié), le 04 mars 2014 à 20:19.

  • L'intervention soviétique

    L'intervention soviétique avait été demandée par le gouvernement de ce pays pour mettre un terme aux coups portés par les talibans qui voulaient instaurer entre autre chose un régime confisquant la liberté de culture pour les femmes en les réduisant comme esclave des hommes. Demandez vous qui les armaient si vous ne le savez ? Je pense que pour vous l'invasion faite par les USA de la Grenade était justifiée ,alors que là le gouvernement de celle ci ne leur avait rien demandé. Là c'est l'hégémonie de l'occident avec l'UE qui voudrait s'imposer, mais je pense qu'ils sont tombés sur un os car il serait étonnant que la RUSSIE soit prête à accepter l'OTAN à sa frontière.

    Par GRANGER, le 04 mars 2014 à 14:37.

  • intervention communiste

    Et bien au regard de l'histoire on aurait soutenir l'invasion soviétique en Afghanistan!!!

    Par Cdt Rich, le 04 mars 2014 à 07:50.

  • Tchénarienko

    Tu sais la Russie fait une grosse désinformation sur l'Ukraine, elle utilise les vieilles méthodes soviétiques, vieilles de 60 ans, je suis sûr que cette vidéo est une mise en scène.

    En fait ce gars, oui, est un extrémiste du Secteur Droit, oui c'est un groupuscule dangereux, comme on en a aussi en France, mais ils ne représentent pas l'esprit de cette Révolution, ils sont ultra-nationaliste mais aussi ultra-minoritaire sur Maidan.

    La majorité de ceux qui étaient sur Maidan se sont battu pour d'autres valeurs dont j'ai déjà parlé ici...

    Par Bogatyr, le 04 mars 2014 à 08:08.

  • Obama le grand gentil: mieux vaut en rire qu'en pleurer...

    • Obama avec Guantanamo, les drones qui tuent des centaines de victimes civiles au Pakistan veut donner des leçons. Avec des centaines de bases aériennes des prisons illégales où des détenus sont détenus depuis plus de 10 ans et torturés sans jugement. Alors que les USA sont intervenus en Irak, en Afghanistan, en Lybie, en Serbie sans accord de la Russie, ce cher Barak veut donner des leçons aux Russes. C'est fini cher Barak, Poutine a repris son indépendance vis à vis de l'empire Yankee, et vous allez sentir la différence sur la Palestine, le Pakistan, l'Irak, l'Afghanistan, l'Egypte, le Vietnam, Cuba, le Venezuela dont vous essayez de renverser le gouvernement de gauche démocratiquement élu. C'est fini Barak et il y aura aussi des centaines de nouveaux Snowden puisque vous croyez tout permis en ayant organisé un putsch en Ukraine contre la Russie, vous allez le regretter pour l'éternité!

    Par ZAPATA (non vérifié), le 04 mars 2014 à 07:20.

  • Quelles forces militaires ???

    "Le but de la France devrait être de contribuer à un processus qui mène au retrait à terme de toutes les forces militaires étrangères aujourd'hui présentes sur le sol ukrainien." Sérieusement, connaissez-vous des forces militaires étrangères sur le sol ukrainien autres que les troupes russes, même si celles-ci font dans la discrétion en ne mettant aucun insigne sur leurs uniformes ? Il faut avoir le courage d'appeler une invasion, une invasion... même si cela rappelle aux communistes de sinistres souvenirs d'interventions soviétiques dans des pays frères !

    Par andromede, le 03 mars 2014 à 22:58.