Accueil > Actualité > Savoirs, culture & médias
 

A visiter

Collectif culture

L'éducation nationale en danger

ART, CULTURE : URGENCE !

La lettre du réseau école

Pour une appropriation populaire des médias

 
 
 

ESR : les enseignants-chercheurs signent une pétition contre la politique du gouvernement

Une pétition de chercheurs et d’enseignants- chercheurs est massivement signée ; le diagnostic qu’elle porte sur la politique menée par le gouvernement et la ministre Geneviève Fioraso est sans appel : c’est une catastrophe, une catastrophe prévisible, dont on doit se demander si elle ne vise pas à « créer la pénurie pour favoriser la mutation », mutation ultra-libérale s’entend. Le PCF, qui a été en première ligne contre la Loi LRU et s’est battu pied à pied, bien seul parmi les forces politiques de gauche, contre la poursuite de cette politique désastreuse, se félicite de ce début de prise de conscience et des mobilisations qui ne manqueront pas de se développer. Le PCF, ses militantes et militants, s’impliquent et s’impliqueront dans toutes les luttes pour obtenir des avancées concrètes, pour tout progrès, contre toute nouvelle régression.

Aujourd’hui, la question urgente qui se pose est celle de la construction d’une alternative de gauche à cette politique. Politique qui conduit à la ruine de notre potentiel d’enseignement supérieur et de recherche avec ses conséquences dévastatrices en termes d’emplois, de redressement productif avec la démotivation de nos équipes, le départ de nos talents hors de France. Mme Fioraso reste en place après un échec total ; le gouvernement entend poursuivre plus fort et plus vite dans ses orientations qui ne doivent rien à la gauche et tout au MEDEF.

Le temps presse. Pour construire les éléments d’une politique de gauche, il faut se réunir, se parler, confronter et produire : le PCF consacrera dès à présent ses efforts aux initiatives qui conduisent à cette construction. Il est totalement disponible pour agir en ce sens dès à présent avec toutes celles et ceux qui, indépendamment de leurs préférences politiques et idéologiques, qu’ils se reconnaissent ou non dans le Front de gauche, veulent travailler à cette construction et au rassemblement. Il les appelle à prendre tous les contacts nécessaires avec ses militants, ses élus, ses organisations.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.