Accueil
 
 
 
 

Egypte: un retour vers le passé?

Après l'élection, taillée sur mesure, d'Abdel Fatah al-Sissi, devenu Président de la République égyptienne avec 96 % des voix et 25 millions de votants sur 45 espérés, l'Egypte rentre dans une nouvelle phase de son histoire politique.

Trois ans après une révolution populaire, qui portait les exigences de pain, de liberté et de dignité, une répression brutale à l'encontre des islamistes au pouvoir déchus et discrédités, la mise à l'écart des forces progressistes et l'interdiction de plusieurs d'entre elles, l'armée égyptienne reprend la main, dans le plus grand des pays arabes.

Un nouveau pouvoir autoritaire et libéral se met en place qui ressemble fortement au précédent de Moubarak.

Les alliés traditionnels s'en sont félicités. Les Etats-Unis, d'abord, ont aussitôt exprimé « leur impatience de travailler avec le nouveau gouvernement ». L'Arabie saoudite continue d'apporter son soutien politique et financier indéfectible.

La France elle-même qui, après avoir souhaité à l'ancien chef des armées « plein succès dans sa haute mission » signe un accord de livraison de navires de guerre pour 1 milliard d'euros. Oubliée l'accusation de coup d'Etat militaire de juillet 2013.

Mais qu'en sera-t-il du peuple égyptien confronté depuis des mois à une crise sociale profonde, à la répression syndicale, à la criminalisation de tout mouvement revendicatif ? Qu'en sera-t-il des centaines de condamnés à mort, des 15000 arrestations de militants pro-Morsi et de la répression à l'égard des mouvements de la jeunesse progressiste et laïque ?

Quelle sera la politique du nouveau pouvoir égyptien à l'égard des Palestiniens qui viennent de retrouver leur unité ?

Le Parti communiste français continuera d'apporter son soutien et sa solidarité aux forces démocratiques égyptiennes, à ses militants emprisonnés dont il demande la libération. Il renouvelle sa demande auprès du gouvernement français de mettre un terme aux procédures d'expulsion de jeunes militants progressistes égyptiens.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.