Accueil
 
 
 
 

"Valls 2: une politique annoncée plus droitière que jamais" (P. Laurent)

"Valls 2: une politique annoncée plus droitière que jamais"

La démission du gouvernement Valls, cinq mois après son entrée en fonction, était un premier et terrible constat d'échec.

La liste du gouvernement Valls 2 en est un second, tout aussi éclatant, avec une équipe toujours plus étroite politiquement et une politique annoncée plus droitière que jamais, symbolisée par l'arrivée d'Emmanuel Macron, homme-clé des banques et de la finance.

L'exécutif s'enfonce dans une impasse dangereuse pour la France.

La politique Hollande-Valls n'obtient aucun résultat. Les causes sont connues : une austérité draconienne, une dépression de la demande par la baisse des salaires et du pouvoir d'achat, des libertés et des cadeaux accrus pour la finance et et le capital, une offre productive saignée par la rémunération des dividendes. Le nouveau gouvernement va amplifier cette politique, l'échec est programmé d'avance.

La France peut gravement dévisser. L'autoritarisme et la brutalité comme méthode de gouvernement ne feront qu’accélérer cette grave crise politique.

Ce gouvernement sera incapable de rassembler les Français, la gauche et même les socialistes, pour renouer avec les exigences d'une politique de redressement national. Nous ne pouvons pas laisser faire car le prix à payer est déjà et sera plus lourd encore pour la France et les Français.

Notre colère est d'autant plus grande que des solutions et des forces existent pour une autre politique.

Le temps est venu pour tous ceux qui refusent ce cap suicidaire d'entrer en action, de débattre et d'agir en commun, de rassembler la gauche et le peuple pour construire une autre politique. Des fronts larges d'action et de solutions doivent maintenant se constituer partout dans le pays pour la relance sociale, la justice fiscale, la lutte contre les gâchis de la finance, les créations d'emplois utiles aux services publics, au logement, à l'industrie et à la transition écologique, et pour la refondation démocratique de la République.

Je donne rendez-vous à la fête de l'Humanité à toutes celles et ceux qui y sont prêts.

Il y a actuellement 16 réactions

  • Valls étant de droite ultralibéral hyperatlantiste il fait une p

    Valls étant de droite ultralibéral hyperatlantiste il fait une politique de droite. Et hollande et le reste du PS c'est idem comme EELV....

    Par Barbentane, le 31 August 2014 à 22:20.

  • Construire un Rassemblement Progressiste

    Sortir des divisions de la Gauche c’est possible si on construit un Rassemblement Progressiste avec tous ceux qui veulent sortir du système capitaliste. Cela implique de dépasser la notion de Gauche et en finir avec ses jeux politiciens qui ne cessent de la laminer. À part Jaurès, aucun leader politique n’a jamais pu rassembler durablement les communistes et les socialistes. Tout simplement parce que les différents mouvements populaires suivaient plus ou moins leurs leaders politiques respectifs sans jamais pouvoir les obliger à s’unir, tout simplement parce que le peuple ne pouvait pas exercer son propre pouvoir.

    Comment l’entité d’un mouvement populaire peut-il empêcher les dirigeants politiques de s’entre-déchirer ? Comment un Rassemblement Progressiste peut-il obliger des dirigeants politiques à agir pour le bien commun de l’ensemble de la société ? C’est en reconnaissant le potentiel politique de chaque prolétaire, de chaque citoyen, que le pouvoir réel du peuple naîtra. Cette reconnaissance se trouve dans l’utilisation de la Démocratie Communiste qui Désigne par Reconnaissance tous ceux qui doivent exercer les missions politiques et cela dans toutes les strates de la société. Mais pour faire cela le PCF doit remettre sur les rails un communisme hautement démocratisé, pour sortir lui-même de ses divisions internes. Pour éviter de s'auto-renouveller chaque communiste doit pouvoir désigner étape par étape et étage par étage les responsables et les dirigeants du Parti. Le débat d’idée doit devenir prioritaire pour pouvoir désigner les dirigeants et les responsables en toute connaissance de cause. C’est possible !

    Pour en finir définitivement avec un pays qui bascule de Droite à Gauche et de Gauche à Droite, le peuple doit prendre le pouvoir pour imposer aux dirigeants et aux gouvernants d’agir pour le bien commun. Seul le Parti Communiste peut lui offrir la possibilité de prendre le pouvoir.

    Reconstruire un militantisme de masse passe par la reconnaissance du potentiel politique de chaque communiste. Construire un Rassemblement Progressiste qui dépasse la Gauche, passe par la reconnaissance individuelle de tous ceux qui veulent en finir avec un système économique qui nous broient. Le PCF a besoin d’un Congrès Extraordinaire.

    Par Béziat Aline, le 31 August 2014 à 13:55.

  • Marre des alliances oui. Je

    Marre des alliances oui. Je ne propose pas d'alliances, je propose une union totale, pleine et entière. Tout seul, le parti ne peut rien. Il faut que des gens nous rejoignent. Ces militants socialistes (encore dans le premier sens du terme) sont nos frères. Une fois unis à eux. Nous pourrons être assez fort pour rameuter ailleurs que dans la gauche. Le FN s'y est pris aussi de cette façon. Il a uni l'extrême-droite et la droite radicale puis s'est attaqué aux français. Nous avons une longueur de retard sur le Front National. Nous devons absolument le combler. Le FN utilise certes un discours communiste, mais qu'en fera-t-il une fois au pouvoir de ce discours ?

    Salutations socialistes et merci de débattre avec nous !

    Par Lucas M., le 30 August 2014 à 12:58.

  • Marre des alliances

    Vous n'en avez pas marre de faire de la politique en proposant sans cesse des alliances ? Vous voulez changer le système et abattre le capitalisme avec ceux qui y participent tous les jours ? Il n'y a rien à attendre des militants socialistes ou des verts, pas d'alliance n'est possible avec ceux qui soutiennent l'Europe : une construction du capital faite pour supprimer la liberté des Peuples et mieux les assouvir. Non, la seule solution est de proposer de réelles solutions socialistes (dans le sens premier du terme) pour le peuple, on doit porter l'espérance pour tous les opprimés, les salariés, les chômeurs et même les petits entrepreneurs en leur donnant l'espoir que la société peut se débarrasser de la bourgeoisie et du capital. Ceux qui ce sentent concernés (militants PS, gens de droite, FN ou autres horizons) sont les bienvenus parmi nous. Ce sont les militants d'autres partis qui doivent venir vers nous et non pas l'inverse. En attendant, il faut être présent partout où est le peuple pour diffuser nos idées. Il faut être présent dans les entreprises, dans les conflits sociaux, dans la rue, dans les syndicats. N'oubliez pas que pour que le parti grandisse, il faut obligatoirement convaincre des gens qui ne sont pas forcément de "gauche".

    Ce n'est pas encore en cherchant des alliances encore avec je ne sais qui pour (re)construire la "gauche". La "gauche" ne veut strictement rien dire pour la majorité des Français. Elle est le symbole de l'échec depuis des dizaines d'années. Il faut oublier ce mot, surtout maintenant. Croyez-vous 5 min que le chômeur apolitique qui a du mal à finir ses fins de mois est sensible à votre discours pour "recréer la gauche" ? Il attend surtout des solutions concrètes pour améliorer son quotidien. Cela fait des décennies que le PCF et le PS font des alliances, vous attendez le changement tout comme Hollande en ne voulant rien changer au final.

    Interrogez-vous sur le succès grandissant du FN (pas sur les idées racistes) auprès de la classe ouvrière : un discours simple, un discours en opposition avec la politique du gouvernement, pas d'alliances (officielles) et un discours plus communiste que les communistes quand il s'agit de parler de la finance, sans parler de droite ni de gauche. De plus, le FN emploie le terme d'"UMPS" qui a été créé par le PRCF à l'origine.

    Par Georges Abitbol, le 30 August 2014 à 09:57.

  • Je suis d'accord sur tout le

    Je suis d'accord sur tout le fond avec toi. Quant à la place du PS sur l'échiquier politique actuel est bien la droite. En revanche beaucoup de ses militants ne le sont pas. Ce que je dis c'est qu'il en va de notre devoir de les aider à aller vers leurs vraies convictions qui ne sont plus portées que par le Front de Gauche. Nous avons besoin de leur soutien pour créer une nouvelle force de Gauche,un vrai parti socialiste. Il est temps de faire notre autocritique et de dire que la seule force de Gauche qu'il y a, c'est le peuple rassemblé derrière les idées socialistes. Le Marxisme a des choses intéressantes à apporter à la société française. Mais le seul socialisme, adapté au régime democratico-républicain français, c'est celui de Jaurès ! Et je pense qu'il s'est assez battu pour ce socialisme là, qui apporte paix et démocratie dans le monde, pour que nous l'étudions et l'utilisions. Jaurès est mort pour ses idées, pour la France, pour les Français et pour l'humanité ! Et il est très clair. Il faut stopper le capitalisme mais cela ne peut se faire que par l'unité des Socialistes. Le Front de Gauche est l'héritier de ce socialisme et il reste encore des militants du PS qui sont des fils de ce socialisme ! Que le pauvre Jean doit se retourner dans sa tombe à voir notre division. Notre but est l'humanité avant tout ! Ne l'oublions pas ! Salutations socialistes !

    Par Lucas M., le 29 August 2014 à 14:49.

  • Re²-logique

    1/ Cela fait 40 ans que le PS nous trahit. Vous en avez pas marre que les Municipalités, les Départements passent au PS alors que le Candidat Front de Gauche était en tête au 1er tour. Vous en avez pas marre de vous faire balader par ces mêmes socialistes au gouvernement quand le PCF a des ministres. Pour mémoire, JOSPIN a été le 1er ministre qui a le plus privatisé de la 5ème par exemple. Le fait d'appeler à voter PS au second tour après avoir critiqué le PS avant, provoque chez nombre de citoyens une incompréhension, voire même un amalgame FdG = PS. Désolé, mais je n' ai jamais voté PS de ma vie de citoyen et ce n' est pas demain que je le ferai. Jamais SARKOZY n' aurait osé ce qu' est en train de faire le PS. Vous parlez de la Gauche. Je suis désolé mais le PS est un parti de droite. Quand j'entends FILLOCHE, LINDMAN... que font-ils encore au PS ? Non seulement, cela incite les sympathisants du PS à croire qu' une politique de gauche est possible avec le PS, mais en plus la place est confortable. BUFFET a été l'une des meilleures ministre des sports. Pourquoi ne pas s'être appuyer sur son bilan ?

    2/ L' autre problème sont les média. L'émission C dans l'air aujourd'hui, ne propose même plus de débats contradictoires. Une seule politique est possible : le libéralisme. Les JT font des raccourcis honteux dans leurs reportages, maintiennent la confusion... Lors des dernières soirées électorales, cela ne vous a pas gêné que les représentants du Front de gauche apparaissent 1h après tous les autres ? Moi, si. Quand je vois sur Europe 1, la réapparition du Club de la Presse, très bien. Mais avec NAY, DUHAMEL, JULY, CARREROU... ce sont ces mêmes intervenants qui participent à l'anéantissement de notre nation et ceci depuis 40-50 ans ! Regardez bien, les Intervenants à la Télé ont aussi leurs Chroniques ou émissions à la radio, même les Journalistes météo. Pourquoi dans les JT ne parle-t-on pas de la réforme fiscale ? Peut-être parce que les journalistes ont quelques avantages fiscaux ?

    3/ Pour contrer les arguments du PS-UMP-MEDEF : - le MEDEF ne protège que les Boites du CAC40, - les 35h sont largement détricotés, - la hausse des dividendes du CAC40 : dénonçons-les mais avec pertinence. Que les Boites du CAC40 fassent leur profit à l'étranger, c' est un fait. Mais comment les libéraux peuvent expliquer le versement de dividendes à PSA alors que PSA a un résultat négatif ? Et ajouter que PSA supprime de la production en France alors que TOYOTA arrive à construire sa Yaris en France.

    Il ne faut plus débattre. Il faut rencontrer les citoyens sur leurs lieux de travail, à Pole Emploi, dans les marchés. Si le Front de Gauche + les Syndicats progressistes sont incapables de mobiliser la population de ce pays alors oui, nous sommes dans la merde. Et oui, le PCF aura trahi le peuple français.

    Par Petit Scarabée, le 29 August 2014 à 11:40.

  • re-logique

    Dcliquot. Il n'y a pas que des gens de droite au PS. Bien au contraire. Il y a encore des militants à gauche et très proche de la politique du front de gauche qui ne se retrouvent pas du tout dans la politique du gouvernement ! Nous devons nous unir à eux ainsi qu'aux verts et à tous ceux qui à gauche rejettent la politique d'austérité et droitière du gouvernement ! Seul, le Front de Gauche dans l'état actuel des choses n'arrivera à rien ! Pierre Laurent (Si ma pensée est erronée je le prie de m'en excuser et de me corriger), en allant à l'Université d'Eté du PS réalise la "prophétie de Blum" où ce grand homme a dit je cite "même séparés nous resterons des socialistes, frères qu'aura séparés une querelle cruelle, mais une querelle de famille, et qu'un foyer commun pourra encore réunir." Une union du type de la SFIO de Jaurès et de Herr est loin d'être stupide. Elle est l'avenir de la Gauche et surtout, l'avenir de la France car tous ces hommes de convictions restent des Socialistes avec un grand S qui, par l'unité des différents courants de pensée socialiste (je tiens à préciser que le gouvernement et la majorité des députés socialistes actuels ne forment absolument pas à mes yeux un courant socialiste mais plutôt libéral), amènera à la formation de l'Humanité (cf à Notre But, l'Humanité n°1 du 18 Avril 1904, Jaurès) Salutations Socialistes (avec un grand S) et Communistes

    Par Lucas M., le 29 August 2014 à 08:11.

  • logique

    Que vas-tu faire à Larochelle Pierre Laurent ! C'est bien de critiquer la dérive droitière du ps mais perdre son temps à Larochelle avec des gens de droite...et les représentants du mdef faut pas déconner. A quand une cohérence entre les discours et les actes. Pendant ce temps le fhaine jubile. Plus jamais je ne donnerai ma voix à ceux qui fricotent avec le ps qui a instrumentalisé le fhaine. Cordiales salutations anarchosyndicalistes.

    Par dcliquot, le 29 August 2014 à 05:39.

  • Pour y être allé quand les

    Pour y être allé quand les députés néo-nazis d'aube dorée, je confirme ! Je suis d'ailleurs admirateur de la façon dont nos frères hellènes arrivent à continuer de vivre malgré la situation catastrophique dans laquelle ils sont. Respect !

    Par Lucas M., le 28 August 2014 à 22:17.

  • D. Pujadas a dit ce soir que la crise était terminé en Grèce....

    D. Pujadas a dit ce soir que la crise était terminé en Grèce.... Il faudrait envoyé ce grand journaliste en stage prolongé dans un des quartiers populaires d'Athènes où le taux de chômage dépasse les 50%.

    Par Barbentane, le 28 August 2014 à 18:29.