Accueil
 
 
 
 

Le Parlement européen doit refuser la nomination de Cañete !

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a dévoilé mercredi 10 septembre sa nouvelle équipe, ainsi que la nouvelle organisation de l'exécutif européen qu'il entend mettre en place.

La responsabilité de l'action pour le climat et l'énergie a été confiée à l'Espagnol Miguel Arias Cañete. Ce dernier disposera également de l'Agence d'approvisionnement Euratom, des services compétents de l'Agence exécutive pour les PME et de l'Agence exécutive pour la compétitivité et l'innovation. Il sera également responsable des relations avec l'Agence de coopération des régulateurs de l'énergie.

 

Un choix «scandaleux et immoral»

Dès sa nomination, Miguel Arias Cañete est montré du doigt pour ses liens avec l'industrie pétrolière. Sa déclaration d'intérêts financiers, datée du 10 juin dernier et publiée sur le site du Parlement européen, atteste en effet qu'il a des parts à hauteur de 2,5 % dans deux compagnies : Petrolifera Ducar SL et Petrologis Canarias SL (ancienne filiale de Ducar) basées aux îles Canaries.

 

En décembre 2015 se tiendra à Paris la Conférence de Paris sur le Climat

Il est urgent de décider en Europe, de façon concertée, la réduction massive et progressive de l’utilisation des énergies fossiles productrices des émissions de gaz à effet de serre responsable du changement climatique.

La contribution de l’Europe pour l’obtention d’un accord juridiquement contraignant, lors de la conférence Paris Climat 2015, est essentielle.

Au moment donc où l’Europe doit décider dans les semaines qui viennent de ses grandes orientations en matière d’efficacité énergétique et de renouvelables, on peut craindre que le choix de monsieur Cañete au portefeuille climat énergie oriente les futurs choix de la Commission à la limitation de ses engagements.

 

Le PCF condamne ce choix.

Et le fait qu’il est vendu, ces derniers jours, les parts qu’il détenait dans ses sociétés pétrolières ne change pas les liens qui se sont établis entre Mr Cañete et l’industrie pétrolière. C’est pourquoi nous demandons aux parlementaires européens de refuser la nomination de M Cañete

 

Le PCF appelle tous les citoyens et citoyennes à se mobiliser, à se rassembler pour élaborer ensemble des initiatives d’actions afin de sortir les Etats et l’Europe de l’inaction climatique.

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.