Accueil
 
 
 
 

"Femmes de chambre du Hyatt: elles ont dit non à la précarité, elles ont gagné." (L. Cohen)

 

Derrière les halls magnifiques des hôtels de luxe, la colère des femmes de chambre aux conditions de travail et de salaires indignes.

 

Elles sont passées de la catégorie luxe à la catégorie grève et elles ont gagné.

 

Belle victoire que la leur qui se traduit par des augmentations de salaire conséquentes, la baisse des cadences, un treizième mois.

 

Cette victoire fait maintenant des émules dans d'autres hôtels de prestige. Avec ce bel exemple de détermination entre salariée et syndicat et le soutien des élu-es communistes, les dirigeants des grands groupes doivent s'en convaincre: ils n'ont pas encore gagné l'application du petit livre jaune de Pierre Gattaz.

 

Les luttes des salarié-es sont les meilleures antidotes de la précarité.

 

Vendredi 26 septembre

Laurence Cohen

Sénatrice, responsable nationale de la commission droits des femmes, féminisme du PCF.

 

Il y a actuellement 1 réactions

  • Une belle Victoire de Lutte offensive

    Oh oui Laurence Cohen , un bonheur immense , une joie intense car suite à ton intervention à la Fête de l' Humanité avec des camarades pour l' égalité femmes/hommes et en particulier les salaires vers le haut et contre la précarisation des femmes avec les double peines , une belle Victoire pour toutes et pour tous car ces luttes et victoires donnent en effet un coup d' arrêt magistral à la descente de tous nos droits voulue par le MEDEF ,le gouvernement actuel et l' orientation européenne et leur sempiternel " coût du travail " pour cacher le coût exorbitant du capital qui se pavane dans la spéculation au détriment de toutes les pulsions de vie . Bravo .

    Par Michel Berdagué, le 26 September 2014 à 13:23.